Quelles sont les différences entre une migraine et un mal de tête ?

Publié le 
Quelles sont les différences entre une migraine et un mal de tête ? / iStock.com - GeorgeRudy
Quelles sont les différences entre une migraine et un mal de tête ? / iStock.com - GeorgeRudy
Beaucoup de personnes utilisent le mot « migraine » pour évoquer leurs maux de tête. Pourtant, avoir mal au crâne ne signifie pas forcément avoir une migraine. Mais alors, qu’est-ce qui distingue une céphalée d’une migraine ? Nous répondons à cette question.


Le mal de tête ou céphalée

Le terme « mal de tête » désigne en fait tous les types de maux de tête. Il ne faut cependant pas confondre céphalées et migraines. Les premières sont soit de tension (les plus courantes) soit vasculaires.

Les céphalées de tension peuvent survenir de façon occasionnelle ou chronique et leur intensité peut varier de faible à forte. Une pression au niveau du front et des tempes, notamment, est ressentie. Il est aussi possible d’avoir des douleurs au niveau du cou.

Les céphalées vasculaires sont très douloureuses et ne touchent qu’un côté de la tête. Elles peuvent survenir jusqu’à huit fois par jour et être accompagnées de symptômes divers : larmes, sudation...

La migraine

Les personnes souffrant de migraines peuvent en avoir une par an comme trois par jour. La douleur peut être plus ou moins intense et durer de quelques heures à trois jours en moyenne. Une migraine peut être accompagnée d’une sensation de battements de cœur dans la tête, de nausées, de vomissements mais aussi d’hypersensibilité à la lumière comme au bruit.

Des signes annonciateurs peuvent être observés : fatigue, humeur changeante, raideur de la nuque... Il y a aussi ce que l’on nomme « l’aura ». Celle-ci peut se manifester de diverses manières 5 minutes à une heure avant la migraine : difficultés à s’exprimer, engourdissements, problèmes de vue...

Divers éléments peuvent déclencher une migraine : le stress, les modifications hormonales, le manque ou l’excès d’activité physique, certaines odeurs... Du côté des aliments, le chocolat, l’alcool et la charcuterie, entre autres, peuvent provoquer une migraine. 

Traiter les migraines et céphalées

Notez tout ce qui déclenche vos céphalées ou migraines car cela vous permettra de prévenir leur apparition. Pour une céphalée non intense, prendre des analgésiques devrait vous soulager. Du côté des remèdes naturels, il existe par exemple des roll-on aux huiles essentielles. 

Si vos douleurs sont intenses et régulières, préférez prendre rendez-vous avec un médecin qui vous auscultera et vous prescrira, si nécessaire, des antimigraineux voire un traitement préventif contre la migraine.