Saint-Valentin : décryptez le langage des fleurs

Publié le 
Saint-Valentin : décryptez le langage des fleurs
Saint-Valentin : décryptez le langage des fleurs
Cadeaux, offrandes ou ornements, les fleurs sont dotées d’une symbolique particulière et d’un langage qui leur est propre. Le terme « langage des fleurs » a été institué au 19ème siècle par l’écrivain Louis Aimé Martin, dissimulé sous le pseudonyme de Charlotte de La Tour, dans un ouvrage destiné à établir la signification des fleurs pour pallier aux mauvaises interprétations et aux impairs. Quelle est cette signification ? Et comment la déchiffrer ? Voici trois éléments utiles à la compréhension du langage nuancé des fleurs : la couleur, la variété, et la composition du bouquet. 

De l’importance de la couleur

Le premier élément à prendre en compte dans la symbolique des fleurs est la couleur. En effet, chaque teinte est dotée d’une signification particulière. Si le blanc est synonyme de pureté et d’innocence, le rouge est associé à l’amour, la passion ou encore la colère. Dans le cas des roses, offrir une fleur rouge signifie que l’on cherche à démontrer l’ardeur d’un sentiment. La rose rouge est ainsi réservée au sentiment amoureux. La rose blanche peut quant à elle être offerte en toute innocence à la fête des mères. Dans le même éventail de symboles, la rose couleur rose exprime l’affection, la douceur ou encore la pudeur. Un bouquet de roses de cette couleur peut être destiné à une jeune maman ou encore à une personne à qui l’on cherche à dévoiler pudiquement des sentiments. La couleur orange démontre une grande joie tandis que le jaune est lié à la fois au bonheur global et à la trahison. 

Du choix des fleurs

Tout comme la couleur, le choix des fleurs est guidé par un usage et une symbolique propre à chaque fleur. Les significations n’ont de cesse d’évoluer, et peuvent diverger selon les cultures. Comme nous l’avons vu, la rose est dotée d’un nuancier de couleurs et de significations très large. Certaines fleurs sont quant à elles associées à des symboles parfois diamétralement opposés. En France, les chrysanthèmes, fleurs vivaces, résistantes et colorées, ornent les tombes occidentales depuis la fin de la Première Guerre Mondiale. En Orient et Extrême-Orient, le chrysanthème jaune est symbole de longévité et d’immortalité, alors qu’en Asie de l’Est, le chrysanthème blanc est associé au chagrin et à la mort. En Australie, les chrysanthèmes sont dotés d’une signification positive et offerts au moment de la fête des mères. Le facteur culturel s’impose donc dans la sélection des fleurs. Notons que dans une culture, une fleur peut être dotée de plusieurs significations impossibles à retranscrire de manière exhaustive. 

De la composition du bouquet

Pour des raisons esthétiques et harmonieuses, les fleurs sont généralement assemblées en bouquet de nombre impair. Concernant les roses, toujours, la quantité est porteuse à elle-seule d’un message particulier. Une seule rose indique un coup de foudre, deux roses sont associées à une demande de pardon, trente-six roses accompagnent des fiançailles, etc. Certains bouquets (de roses, notamment) peuvent être assemblés en nombre pair. Pour les roses en bouquet, notons qu’il est d’usage de présenter le bouquet la tête en bas. Un bouquet composé de différentes variétés de fleurs doit prendre en compte la nature de chaque fleur, sa signification dans la sphère culturelle du destinataire, et l’intention de l’envoyeur.

Bonus : quelles fleurs offrir à la Saint-Valentin ? La réponse en vidéo avec Pratiks !

IFrame

Retrouvez d'autres tutoriels utiles sur la chaîne YouTube de Pratiks !

Cet article a recueilli 1 avis. 100% des utilisateurs ont trouvé cet article "pratique".