Tout savoir pour bien négocier son crédit auto

Publié le 
Tout savoir pour bien négocier son crédit auto / Istock.com - sefa ozel
Tout savoir pour bien négocier son crédit auto / Istock.com - sefa ozel
Négocier son crédit auto, un combat perdu d’avance ? Pas nécessairement, si vous savez avancer les bons arguments et que vous avez en votre possession les éléments de négociation nécessaires. Voici quelques données à garder en tête pour négocier votre crédit auto d’une façon efficace et optimale.


Le crédit auto, le roi des crédits à la consommation

Comme plus de 80% des automobilistes, vous souhaitez souscrire à un crédit auto. En effet, le prix d’achat d’un véhicule reste considérablement élevé : une voiture neuve coûte environ 26 000€, soit l’équivalent des revenus nets annuels d’un français. Une situation qui oblige souvent les automobilistes à prendre un crédit avant de se lancer dans l’achat d’un véhicule : 50% des Français achètent une voiture à crédit.


C’est pourquoi le crédit auto est le plus demandé des crédits à la consommation.
A noter qu’à la différence des autres crédits à la consommation, le crédit auto est conditionné par l’achat de la voiture : si la transaction n’a finalement pas lieu, vous aurez la possibilité d’annuler votre crédit.
Il vous faudra prévoir des documents prouvant que l’achat a été effectivement réalisé.

Dans ce cadre, la concurrence entre les établissements de crédit est féroce, et pour un emprunteur il est possible de négocier un crédit auto à un taux intéressant.

Quels leviers pour négocier son crédit auto ?

Première chose à savoir : vous êtes parfaitement en droit de négocier votre crédit auto, mais il faut le faire avant que votre établissement ne vous adresse une proposition. Il convient de négocier votre crédit, en accord avec votre conseiller, au moment de la formulation de la demande de prêt.


Par ailleurs, attention, vous devrez prouver à votre conseiller que vous êtes en mesure de rembourser vos mensualités. Des documents tels qu’une fiche de paie (si vous êtes salarié), des déclarations aux URSSAF (si vous êtes autoentrepreneur), ou tout document qui vous permet de justifier vos revenus, vous seront demandés.

  • Pour négocier le taux de crédit, appuyez-vous sur le TAEG. Cet indicateur (taux annuel effectif global), est une donnée importante pour calculer votre taux. Il s’agit en effet du coût global du crédit, qui comprend le taux, mais également les frais de dossier et les éventuelles assurances. Le TAEG doit être clairement indiqué sur les documents de communication des établissements. Un TAEG fixe est en général un bon indicateur, qui vous permet d’avoir une visibilité claire sur vos dépenses et de maîtriser votre budget.
  • Si vous avez la possibilité de verser en début de crédit un apport personnel équivalent à environ 10% du montant de l’achat, cela jouera nécessairement en votre faveur.
  • Pensez à contacter les compagnies d’assurance pour étudier le taux d’intérêt de leur crédit auto : la Maaf par exemple propose un package pour les nouveaux automobilistes comprenant une assurance auto et un crédit à des tarifs compétitifs. N’oubliez pas que l’assurance auto est un impératif légal !
  • Prenez en compte plusieurs paramètres avant de vous engager : la durée totale du crédit, le montant des mensualités, et le montant de chaque mensualité, que vous devez être sûr de pouvoir honorer. Plus la durée de votre crédit sera réduite, plus votre taux sera intéressant. A vous de voir quel est le montant maximal que vous pouvez fixer pour vos mensualités.