Voiture : comment utiliser une bombe anti-crevaison ?

Publié le 
Voiture : comment utiliser une bombe anti-crevaison ? / iStock.com - Plougmann
Voiture : comment utiliser une bombe anti-crevaison ? / iStock.com - Plougmann
Utilisation, prix, avantages et inconvénients : le point sur toutes les questions que vous vous posez sur la bombe anti-crevaison.


A quoi sert une bombe anti-crevaison ?

Comme son nom l’indique très distinctement, une bombe anti-crevaison est un outil qui permet de reboucher un trou en cas de crevaison d’un pneumatique. Appliquée sur la roue d’un véhicule à moteur, elle produit un « patch » temporaire permettant à la voiture et à son conducteur de continuer leur route jusqu’au garage le plus proche.

Un outil essentiel

Vous l’avez compris, la bombe anti-crevaison est un outil de dépannage ponctuel. Elle s’avère cependant essentielle, que l’on possède une roue de secours ou non. En effet, sans se substituer à la roue de secours, elle est utilisée dans les cas d’urgence lorsque le conducteur est peu expérimenté ou trop pressé pour s’atteler au changement de sa roue.

Par ailleurs, la bombe est un outil indispensable aux conducteurs de voiture roulant au gaz de pétrole liquéfié (GPL), car le réservoir de gaz se trouve généralement à l'emplacement prévu pour la roue de secours ou la galette.

Une solution à petit prix

La bombe anti-crevaison est commercialisée dans les supermarchés, les stations-service et les magasins spécialisés. Son prix de vente varie généralement entre 10 et 15 euros, suivant la qualité de sa composition, sa durée et le nombre de kilomètres qu’elle permet de parcourir.

Une grande simplicité d’utilisation

La bombe anti-crevaison est très simple à utiliser.

En cas de crevaison constatée, il convient de procéder de la manière suivante : commencez par vous stationner sur le bas-côté de la route et sécurisez votre périmètre d’action à l’aide de la signalétique d’urgence. Puis, retirez le bouchon de la valve du pneu endommagé. Localisez l’éventuel objet étranger responsable de la crevaison (clou, verre, etc.) et enlevez-le si possible à l’aide d’un outil (tournevis ou autre) pour ne pas vous blesser. Il est important d’agir avec doigté, l’objectif étant de ne pas accroître dramatiquement le diamètre du trou.

Une fois cette opération de nettoyage accomplie, introduisez l’embout de la bombe dans la valve, et videz-y le contenu intégral du produit. Les produits chimiques qui composent la bombe vont se diffuser rapidement, colmater la brèche et l’air va permettre de regonfler temporairement le pneu.

Après avoir injecté le produit, redémarrez votre voiture et roulez afin de permettre au liquide de se diffuser uniformément dans la roue. Comme nous l’avons vu précédemment, le kilométrage limite d’utilisation de la bombe est indiqué sur le contenant.

Vous l’avez compris, la bombe, vidée de son contenu intégral, ne peut être utilisée qu’une seule fois et ne fournit qu’une solution très temporaire. Rendez-vous au garage le plus proche pour faire réparer votre pneu par un professionnel.

Une bombe : un seul cas d’utilisation

Attention, la bombe anti-crevaison n’est pas utilisable et efficace dans tous les cas. Elle fonctionne uniquement sur des crevaisons intervenues au niveau de la bande de roulement, c’est-à-dire au niveau de la couche de gomme épaisse creusée de « sculptures » qui permettent d’évacuer la neige et l’eau. En cas, par exemple, de collision avec le rebord de la chaussée et de déchirure du flanc du pneu, la bombe sera complètement inefficace et le pneu fatalement irréparable. En effet, en cas d’application de la bombe sur la déchirure, le contenu se contentera de couler à travers la brèche et ne colmatera absolument rien.

Une solution efficace, mais décriée

Malgré une « efficacité » indiscutable dans les situations d’urgence adéquates, la bombe anti-crevaison ne fait pas l’unanimité. Ses détracteurs pointent notamment son impact néfaste sur le caoutchouc des pneumatiques. Le produit est en effet très concentré et donc très puissant. Dépendamment de sa qualité et de sa composition chimique, il attaquerait plus ou moins férocement les matériaux du pneu, le rendant irréparable une fois arrivé chez le garagiste. Il n’est donc pas exclu qu’après l’utilisation d’une bombe anti-crevaison votre pneu soit inutilisable et finisse à la casse. Cette donnée ne doit cependant pas réfréner son utilisation, dans la mesure où la bombe reste l’outil le plus à même de répondre à la situation d’urgence d’une crevaison. Les dégâts évalués sur les pneumatiques varient en fonction de la qualité de la bombe sélectionnée. Nous vous conseillons donc d’investir dans un produit de qualité, recommandé par des spécialistes.

En bref, dans le cas d’une crevaison en rase campagne, sans possibilité de dépannage et sans connaissance technique vous permettant de changer vous-même votre roue, n’hésitez pas à avoir recours à la bombe anti-crevaison. Elle vous permettra de vous rendre chez un professionnel qui évaluera la situation. Dans le pire des cas, votre pneu déjà gravement endommagé finira sans doute à la poubelle.