Voyager pas cher : découvrez Riga, en Lettonie, avant tout le monde

Publié le 
Voyager pas cher : découvrez Riga avant tout le monde en Lettonie / iStock.com - LeoPatrizi
Voyager pas cher : découvrez Riga avant tout le monde en Lettonie / iStock.com - LeoPatrizi
Édifiée sur la mer Baltique, la capitale lettone s’affirme comme la destination tendance des années à venir. Bons plans et conseils pour voyager pas cher : nous vous offrons un condensé d’astuces et d’adresses pour profiter pleinement de votre séjour à Riga. 


Points de vue sur la ville

Les hauts bâtiments de style Art Nouveau de la capitale lettone offrent des points de vue imprenables sur la ville et ses environs. L’un des panoramas les plus réputés s’observe du haut de la tour moderne de l’hôtel Radisson Blu. La vue dégagée s’apprécie au coucher du soleil avec un cocktail Margarita à la main. Dans un autre style, le Panorama Riga Observation Deck, situé au dernier étage du bâtiment de la Latvian Academy of Sciences permet de profiter d'une vue panoramique sur la ville, accessible au tarif de 5 euros. L’édifice, datant de l’époque stalinienne, copie étrangement l’architecture de l’Empire State Building de New York. 

Lieux de fête

A l’instar de ses cousines européennes, la capitale lettone ne démérite pas en matière d’animation nocturne. Les pubs et bars situés dans le petit centre historique de Riga et alentour sont littéralement bondés du mercredi au samedi. Il n’est pas rare de voir des groupes fêtant un enterrement de vie de jeune fille (ou de garçon !) déambuler d’un bar à un autre. Au plus fort de la soirée, ils se retrouvent dans les discothèques prisées de la ville, comme la Rocca, haut lieu de la fête fréquenté par les locaux et les Russes, le club branché Coyote Fly ou encore le KlubDepo, rassemblant les amateurs de musique underground. 

Plats typiques et savoureux

Influencée par les habitudes culinaires germaniques, russes et polonaises, la gastronomie lettone est conviviale et généreuse. On la savoure dans des restorāns chics, des krogs (tavernes) ou des kafejnīca (cafétérias) bon marché. Les cartes regorgent de pīrāgi (chaussons fourrés au bacon ou aux légumes), de pelmeņi (sortes de raviolis) et de blinis (pankūkas) empruntés à la gastronomie russe. Les blinis sont servis accompagnés de « caviar rouge » (œufs de saumon), de jambon ou de fromage. On trouve également pléthore de poissons fumés ou marinés. Le hareng (siļķe) est souvent servi avec des pommes de terre, des oignons émincés, et de la crème aigre. Incontournable de la gastronomie locale : la viande de porc cuisinée en escalope panée (karbonāde), à la façon allemande, ou à la caucasienne en brochettes cuites au feu de bois (šašlik). En bonne place sur les menus, on retrouve les traditionnelles zupas (les soupes), comme la hapukapa à la choucroute, la soupe de mouton aux légumes ou encore la saltibarsciai, soupe de betterave froide à l’aneth. La boisson la plus populaire est sans conteste la alus (la bière) blonde (gaišsalus), ou brune (tumšsalus). Pour les amateurs de sensations fortes, le balsam noir (Melnaisbalzams, liqueur à 45 degrés) est distillé à partir de plantes, d’épices, de fleurs et de racines. La recette remonte au XVIIIe siècle. Le Melnaisbalzams se boit pur, en cocktails ou mélangé à du thé ou du café. 

Où dormir ?

Comme bon nombre de capitales, Riga dispose d’une bonne capacité hôtelière, relativement diversifiée pour satisfaire tous les goûts et budgets. Situé dans la vieille ville, l’Astor Riga Hotel&Conference est formé de deux bâtiments massifs construits dans la deuxième moitié du 19ème siècle. L’établissement dégage une âme historique indéniable. Toujours dans le centre historique de Riga, le Welton Centrum Hotel&Spa offre une expérience de loisirs et de repos aux touristes fatigués, avec ses chambres aussi douillettes que modernes et son spa. Dans la même veine, le Mercure Centre Hotel, un hôtel 4 étoiles du groupe hôtelier Mercure, dispose d’un important réseau d’infrastructures dédiées aux loisirs et à la relaxation (salle de sport, jacuzzi, sauna, hammam, etc.). Abordable, l’hôtel est situé dans la vieille ville, dans un bâtiment de style Art Nouveau conçu par le célèbre architecte K. Peksens au début du XXème siècle. Pour les voyageurs économes, Riga dispose d’une offre importante d’hébergements en auberge de jeunesse, comme le Martas Street Hostel, le Dome Pearl Hostel (dans la vieille ville), ou encore le Mr Hostel (situé dans un imposant bâtiment de style Art Nouveau).

Un tour au musée

Le musée le plus insolite de Riga se viste à la descente de l’avion, à proximité de l’aéroport. Introduit par des reliques aéronautiques de l’ère soviétique sagement rangées sur un terrain attenant à l’aéroport international de Riga, le musée de l’aviation soviétique et ses avions offrent une plongée inédite en plein cœur de la guerre froide. Incontournable pour comprendre l’architecture de la capitale de l’Art Nouveau, le petit musée d’Art Nouveau se situe dans l’ancienne demeure du célèbre architecte letton Konstantins Peksens. Les expositions sur deux niveaux reviennent sur l’émergence du style et expliquent l’architecture de la ville. Autre lieu indispensable pour comprendre l’histoire de la capitale : le KGB Building – Musée de l’Occupation se dresse au coin de la Stabu iela et de la Brivibas iela. Durant l’occupation soviétique, le KGB a emprisonné, torturé et assassiné des Lettons dans ce bâtiment. Il accueille maintenant le Musée de l’Occupation de la Lettonie. Le musée propose des visites guidées des cellules (environ 5 €), ainsi qu’une exposition gratuite sur site. 

Cet article a recueilli 4 avis. 75% des utilisateurs ont trouvé cet article "pratique".