Voyages : découvrir le pays giennois

Publié le 
Voyages : découvrir le pays giennois / iStock.com - WiktorD
Voyages : découvrir le pays giennois / iStock.com - WiktorD
Au cœur du Loiret, Gien offre un éventail exceptionnel de lieux intéressants. Patrimoine et nature préservée s’accordent pour faire de cette localité du Centre-Val de Loire une destination de charme pour vos pérégrinations. Focus sur le pays giennois et ses multiples attraits.


Le musée international de la Chasse

Il a pris place dans l’imposant château, résidence d’Anne de Beaujeu à la fin du XVe siècle. Récemment rouvert après plusieurs années de travaux, il séduira tout autant les chasseurs que les amoureux de la nature, fil directeur de la visite. La chasse au vol ou fauconnerie, pratiquée depuis la nuit des temps et reconnue par l’Unesco comme patrimoine immatériel de l’Humanité, la vénerie , la chasse au tir y sont décrites et expliquées à l’aide de vidéos pédagogiques, dispositifs numériques, olfactifs, tactiles ou sonores et par une mise en scène d’admirables objets, tableaux, dessins, le tout dans une approche ludique.

Musée international de la Chasse  / http://www.chateaumuseegien.fr/

La faïencerie de Gien

Labellisée « Entreprise du patrimoine vivant » la faïencerie de Gien poursuit depuis 1821 la fabrication d’assiettes, plats, vases, selon les méthodes traditionnelles emblématiques de l’art de vivre à la Française. Un savoir-faire qui lui permet de représenter la France dans les rayons des magasins de luxe à l’étranger. De 700 000 à 900 000 pièces sont produites chaque année. Artistes contemporains et dessins puisés dans les archives assurent le renouvellement illimité des collections. 

Les ateliers se visitent, sans oublier le musée qui abrite des pièces uniques et donne un éclairage passionnant sur les arts et les manières de table. Un magasin d’usine offre un large choix de pièces en fin de série.

Site internet de la faiencerie : https://www.gien.com/fr/

Les Emaux et mosaïques de Briare

Autre fleuron de la région, la manufacture d’émaux dont la qualité, la pureté des couleurs, la résistance, la brillance inégalée ont contribué à la notoriété internationale. Créée en 1837, la manufacture a connu un destin mouvementé jusqu’à sa reprise en 1851 par un inventeur de génie, J.-F. Bapterosses, qui révolutionne la production d’émaux. L’Art Nouveau s’en empare mettant ainsi à l’honneur l’art de la mosaïque. En témoigne, au coeur de Briare, l’église Saint-Etienne de style romano-byzantin décorée de superbes mosaïques, à l’intérieur comme à l’extérieur.

Créations artistiques anciennes et contemporaines, techniques de productions, histoire du lieu sont  découvrir au Musée des Emaux de Briare.

Site internet du musée ; http://www.emauxdebriare.com/museefr.php

Le Pont-Canal de Briare

Une véritable prouesse technique ! Enjambant la Loire, le pont d’eau, d'une longueur totale de 662 m, repose sur quatorze piles. Avec les deux trottoirs de chaque côté, la largeur totale de l'ouvrage est de 11,5 mètres pour un tirant d'eau de 2,2 mètres. Edifié à la fin du XIXe siècle par l’entreprise Eiffel, c’est l’un des fleurons du patrimoine fluvial de France, inscrit à l’inventaire des Monuments historiques.  Avec ses élégants pilastres et ses 72 lampadaires, il attire aujourd’hui plus de 300 000 touristes venus du monde entier. Des croisières d’environ 1h30 sont organisées les dimanches et jours fériés d’avril à octobre et tous les jours du 1er juillet au 31 août (8,50 euros par pers.)

Renseignements sur le site internet. : www.les-bateaux-touristiques-briare.com - Tél 02 38 37 12 75

Le Château de La Bussière

Demeure privée d’une famille de collectionneurs, La Bussière offre une remarquable collection d’objets sur le thème de la pêche en eau douce : bouchons, cannes, céramiques, estampes, peintures, sculptures, planches encyclopédiques, livres halieutiques ancien et, clou de l’exposition, un spécimen rarissime de cœlacanthe, poisson aux origines préhistoriques. Le parc de 60 hectares, dessiné par Le Nôtre, abrite un jardin « remarquable » et un potager riche de légumes anciens. Des animations ont lieu tout au long de l’année.

Site internet du Château de la Bussière : www.chateau-de-la-bussiere.fr

Cet article a été réalisé grâce à l'aimable participation de la ville de Gien.

Plus d'infos sur le site internet de la ville : http://gien-tourisme.fr/

Cet article a recueilli 2 avis. 100% des utilisateurs ont trouvé cet article "pratique".