Comment réagir en cas d'attaque terroriste ?

Article mis à jour le 

Y a-t-il des conseils à respecter en cas d'attaque terroriste ?
Y a-t-il des conseils à respecter en cas d'attaque terroriste ?

Compte tenu des évènements tragiques de ces derniers jours, il peut sembler difficile de ne pas céder à la panique. Pour prévenir une éventuelle situation délicate, des professionnels de la défense, tels que le ministère des situations d’urgence russe et L’Académie Des Arts de Combat (ADAC) de France, y vont de leurs conseils.

Ne vous laissez pas prendre au piège dans un bâtiment

Les quatre murs peuvent vous donner une impression de sûreté. Mais si des terroristes ont pénétré dans votre bâtiment, le ministère des situations d’urgence russe vous enjoint à sortir impérativement. Laissez vos biens personnels sur place et ne vous encombrez de rien. Si les issues de secours sont bloquées, n’hésitez pas à vous échapper par les fenêtres des premiers étages.

À défaut, L’ADAC incite à se barricader dans une pièce sécurisée et excentrée, car les terroristes fouillent rarement les lieux de fond en comble, et tirent plutôt à vue. Une fois caché, il convient d'éteindre son téléphone portable : vos proches proches vont certainement vous appeler pour savoir comment vous allez. D'autre part, pensez au plus tôt à consulter les plans d’étage affichés dans les couloirs où sont indiqués les sorties et les abris possibles.

Si vous avez réussi à sortir

Une fois que vous êtes dehors, le caporal Vitali Demidkine du Service fédéral de sécurité de la Russie (FSB), conseille de ne surtout pas courir. Vous pourriez être confondu avec un terroriste par l’armée, ou être repéré par les terroristes embusqués aux fenêtres. Surveillez que la voie est libre et rejoignez les policiers en levant les bras et en déclinant votre identité.

Si vous êtes pris dans un échange de tirs, l’ADAC recommande de rester à couvert ou de vous cacher dans un angle mort. Vous pouvez agiter un bout de tissu pour signaler votre présence aux policiers. Attendez alors qu’il vous donne le feu vert pour les rejoindre et suivez toutes leurs indications. En cas d’échange de tirs, déplacez-vous en zigzags et en vous courbant.

Si vous n’avez pas réussi à vous enfuir

Si vous vous retrouvez pris au piège par des terroristes, il est important de vous jeter sous un bureau ou vous protéger derrière une chaise. Les terroristes auront tendance à profiter de l’effet de surprise pour tirer à bout portant. Pour survivre aux premières rafales qui font le plus de victimes, ayez le réflexe de vous jeter à terre.

Si vous êtes ensuite pris en otage, le ministère des situations d’urgence russe recommande de suivre tous les ordres des ravisseurs. Il préconise aussi de ne pas faire de mouvements brusques, de ne pas se lever et d’éviter de courir. Il est préférable de vous fondre dans la masse et d’être le plus discret possible pour ne pas attirer l’attention. Évitez donc de croiser le regard des terroristes et ne répondez jamais à leurs provocations. Dégagez également les portes et les fenêtres car ce sont les points d’entrée de la police et l’armée. Au moment de l’assaut, allongez-vous à terre en protégeant votre tête avec vos bras.

Si vous voyez de la fumée ou détectez un gaz, le caporal Vitali Demidkine du FSB conseille de s’allonger sur le sol, car c’est à cet endroit que se trouve le plus d’air pur. Vous pouvez aussi plaquer une serviette humide sur votre visage pour mieux respirer.

 

Sources :  Sputniknews, ADAC

Cet article a recueilli 5 avis. 100% des utilisateurs ont trouvé cet article "pratique".

Les catégories relatives à cet article : santé