Et l'Homme… créa le robot : quand R2-D2 s'invite au musée

Article mis à jour le 

Non, les robots qui s'invitent jusqu'au 3 mars 2013 au musée des Arts & Métiers n'ont pas grand-chose à voir avec un Terminator T-800. Ceux-là ne jouent pas vraiment de la gâchette mais manient bien le balai, épaulent les chirurgiens ou encore parcourent l'univers. Une rencontre hors du commun.

Près d'un siècle après avoir été imaginé par l'écrivain tchécoslovaque Karel Capek, le robot a bien changé. C'est le film de Fritz Lang Metropolis qui pour la première fois lui a donné cette fameuse forme d'androïde que l'on connait si bien aujourd'hui.  Mais contrairement à ce que l'on pourrait imaginer, l'exposition Et l'Homme… créa le robot renferme finalement très peu d'androïdes. La machine circulant parmi les spectateurs ne partage en effet que très peu de points communs avec l'apparence humaine.

Le parcours proposé par le musée des Arts & Métiers repose entre autres sur une rétrospective de la révolution cybernétique (théorisée par le scientifique américain Norbert Wiener en 1948). Des premiers mécanismes d'horlogerie au développement de l'électronique en passant par les premiers automates à pédales, tout est fait pour saisir l'émergence des robots dans le monde contemporain. Une façon de comprendre aussi comment les romans de science-fiction ont largement influencé le cours de nos innovations.