La NASA pense découvrir des traces de vie extraterrestre d'ici 10 à 20 ans

Article mis à jour le 

Image tirée du film Alien, de Ridley Scott - Twentieth Century-Fox
Image tirée du film Alien, de Ridley Scott - Twentieth Century-Fox

Ellen Stofan, directrice scientifique de l’agence spatiale américaine (NASA), assure que des formes de vie extraterrestre seront probablement mises au jour d’ici 2025. Une déclaration officielle qui devrait faire rêver amateurs d’UFO et passionnés de science-fiction en tous genres.

La NASA en est convaincue : si la vérité se cache sans doute ailleurs, ne resterait plus très longtemps avant d’en éclaircir certains contours. Mardi était organisée à Washington une commission publique où s’est notamment exprimée la directrice scientifique de l’agence spatiale américaine, Ellen Stofan. L’occasion pour elle d’indiquer que des signes décisifs permettant de montrer l’existence d’une vie en dehors de la Terre seraient sans doute découverts dans les 10 à 20 prochaines années. Bref, l’Humanité serait donc sur le point de mettre au jour la présence d’une vie extraterrestre.

Et de poursuivre en affirmant que les spécialistes savent dorénavant où chercher et comment s’y prendre. Mieux : ceux-ci disposent pour la plupart de technologies en tous points adaptés à cette quête. Pour Jeffrey Newmark, chef intérimaire de l’hélio physique à la NASA, l’idée n’est plus actuellement de savoir si les extraterrestres existent, mais de se demander à quel moment nous les découvrirons. Une nuance, toutefois, doit être prise en compte par les ufologues les plus invétérés : il ne sera cette fois pas question d’une attaque façon Mars Attacks !, La Guerre des Mondes ou encore Independence Day, mais de minuscules microbes.


De nombreux espaces favorables à la vie

Rappelons que ces dernières années, la NASA a découvert d’innombrables environnements propices au développement de la vie, à l’instar d’un océan d’eau salée sur Ganymede, un satellite naturel de Jupiter. Fort de ces découvertes, les chercheurs envisagent d’envoyer une mission sur un autre satellite de Jupiter, soupçonné de dissimuler un océan sous sa croûte de glace. Coût estimé de ce projet : deux milliards d’euros.


Sources : lexpress, gizmodo