Faire le don de son corps à la science

Faire le don de son corps à la science
Faire le don de son corps à la science
Si vous envisagez de faire don de votre corps à la science, vous devez effectuer les démarches de votre vivant. Comment procéder ? Est-ce payant ? Nous répondons ici à toutes les questions que vous vous posez à ce sujet.


Qui contacter ?

La personne qui souhaite donner son corps à la science doit se rapprocher de la faculté de médecine la plus proche de son domicile. Si la démarche est gratuite sur le principe, dans la réalité le défunt devra s'acquitter de certaines sommes liées aux frais de dossier et aux frais de fonctionnement du service. Comptez entre 200 et 300 euros selon les facultés.

Après le règlement de ces sommes, il vous sera délivré une carte de donneur. Sur cette carte figure le numéro de téléphone du service hospitalier. Si vous changez d'avis, il vous suffit de déchirer votre carte.

Il est impératif pour vous de prévenir vos proches de votre décision de faire don de votre corps à la science, car ce sont eux qui contacteront la faculté de médecine à votre décès.

Comment procéder au moment du décès ?

Lors du décès, la famille doit se procurer l'original de la carte de donneur et contacter au plus vite la faculté de médecine au numéro de téléphone indiqué sur le document. Le médecin qui établit le certificat de décès doit rédiger un autre certificat (destiné à la faculté) stipulant que le défunt n'était atteint d'aucune maladie contagieuse.

Le transport du corps dans les locaux de la faculté de médecine doit intervenir dans les 24 heures suivant le décès. Aucune mise en bière n'a lieu. Les frais sont souvent à la charge de la famille et peuvent être conséquents (jusqu'à 500 euros parfois).

Où repose le corps ?

Lorsque la faculté de médecine en a terminé avec le corps, la famille ne récupère pas la dépouille. C'est la faculté qui décide du mode de sépulture (crémation le plus souvent) et du lieu de repos (les cendres sont en général dispersées dans un parc attenant à l'hôpital). Le défunt ne sera en aucun cas inhumé dans le caveau familial.

Attention, bien que la loi impose aux établissements de soins de réaliser l'inhumation ou la crémation à leurs frais (article R 2213-13 du Code général des collectivités territoriales), il est coutume de faire participer la famille aux frais d'obsèques. Le coût diffère selon les facultés. Il s'élève en moyenne à 250 euros.

Les professionnels à votre service :

  • Établissements de santé
  • Médecins
  • Associations militantes