Primaire EELV : Cécile Duflot éliminée lors du premier tour

Article mis à jour le 

Primaire écologiste : Cécile Duflot éliminée dès le premier tour
Primaire écologiste : Cécile Duflot éliminée dès le premier tour

Cécile Duflot éliminée ! La surprise est de taille à l’issue du premier tour de la primaire d’Europe Écologie-Les Verts. L’ancienne ministre du Logement et députée de Paris est en effet arrivée à la troisième place derrière les députés européens Yannick Jadot et Michèle Rivasi.

Cécile Duflot s’est déclarée déçue de cette défaite, mais s’engage néanmoins à soutenir le vainqueur du face-à-face Jadot/Rivasi.

Des résultats inattendus

12 343 électeurs parmi les 17 146 inscrits se sont exprimés lors du premier tour de la primaire EELV. Cécile Duflot arrive à la troisième place avec 24,41% des voix, derrière Michèle Rivasi qui a obtenu 30,16% des votes et Yannick Jadot qui a convaincu 35,61% des votants. La députée européenne Karima Delli ferme la marche avec 9,82%. Pourtant, Cécile Duflot était donnée largement vainqueur de cette primaire. D’après ses opposants, elle avait même déclaré qu’elle allait gagner au premier tour. Pour Mme Rivasi, l’invitée-surprise de ce premier tour, cette qualification pour le second tour est la reconnaissance de tous ses combats menés depuis 30 ans.

Un choc pour Duflot

Face à ce revirement de situation, Cécile Duflot a publié une courte déclaration sur Facebook en se disant très déçue. Elle ne donne aucune consigne de vote à ses partisans, les laissant libres de choisir entre les deux candidats lors du second tour programmé pour le 7 novembre prochain. Pour la députée Danielle Auroi, cet échec serait en quelque sorte un rejet de Mme Duflot, en raison de son passé de ministre.

Des doutes sur Jadot

Certains écologistes comme Jacques Boutault, maire du 2e arrondissement de la capitale, doutent de la volonté de Jadot de continuer jusqu’au bout s’il est élu au second tour de la primaire EELV. Ils lui reprochent son amitié avec Daniel Cohn-Bendit avec qui il avait lancé l’idée d’organiser des primaires avec le PS. Pour l’intéressé, le doute n’est pas justifié d’autant plus qu’il n’a “jamais rien bidouillé avec les socialistes”.

Sources : lemonde.fr, centrepresseaveyron.fr, 20minutes.fr

Cet article a recueilli 1 avis. 100% des utilisateurs ont trouvé cet article "pratique".

Les catégories relatives à cet article : vie quotidienne