Qui pourra bénéficier de la "prime d''activité" ?

Article mis à jour le 

Manuel Valls a présenté mardi 3 mars la "prime d’activité", dispositif prévu pour remplacer la prime pour l’emploi et le RSA. Quelles seront les personnes éligibles et quel sera son montant ?

À l’heure actuelle, la Prime pour l’emploi (PPE) est transférée en décalage d’un an, et le Revenu de solidarité active (RSA) n’est demandé que par un peu plus de 30 % des personnes pouvant l’obtenir. Le Premier ministre doit détailler aujourd’hui la "prime d’activité", qui se substituera au 1er janvier 2016 à ces deux dispositifs d’aide aux travailleurs pauvres, jugés trop complexes.

La "prime d’activité", c’est quoi ?

À l’image du RSA, la "prime d’activité" est un système d’aide destiné aux travailleurs modestes. Un nouveau dispositif présent dans le projet de loi en préparation du ministre du Travail François Rebsamen, qui s’appliquera à partir du 1er janvier 2016. Quatre milliards d’euros devraient être débloqués pour y parvenir.

Qui sera concerné par la "prime d’activité" ?

Dévoilé pendant l’été 2014 via le rapport du député PS Christophe Sirugue, la "prime d’activité" devrait concerner les personnes touchant moins d’1,2 smic, soit 1 150 euros net par mois pour un temps plein. Cependant, les ressources du ménage dont dépend le travailleur pourraient être prises en compte afin de valider ou non l’éligibilité. Autrement dit, il n’est pas impossible qu’un travailleur pauvre n’en bénéficie pas, si sa compagne ou son compagnon dispose d’un salaire conséquent.

À combien va s’élever la "prime d’activité" ?

Pour l’heure, les arbitrages – par ailleurs toujours en cours – n’ont pas abouti. Les premières informations ont cependant évoqué la possibilité d’un gain réel à compter de 0,5 smic. Mais le montant maximum serait touché par les personnes gagnant environ 800 euros. Rappelons que le rapport du député Sirugue tablait sur un montant maximal de 215 euros par mois, tandis que les associations souhaitent quant à elles 250 euros.

Un dispositif aussi ouvert aux jeunes travailleurs de 18 à 25 ans

À l’inverse du RSA, la "prime d’activité" concernera les jeunes travailleurs de 18 à 25 ans. Reste que si les apprentis pourraient eux aussi être concernés, il n’en sera sans doute pas de même pour les étudiants travaillant en parallèle pour payer leurs frais de scolarité.

À noter que 5 millions de foyers bénéficiaient jusqu’à présent de la Prime pour l’emploi, d’après les autorités. Tandis que 750 000 ménages touchaient le RSA. La future "prime d’activité" devrait concerner 4 millions de personnes, selon Les Échos.


Sources : lesechos, 20minutes, lefigaro