Améliorer ses meubles avec des charnières et des amortisseurs

Article mis à jour le 
Améliorer ses meubles : charnières et amortisseurs
Améliorer ses meubles : charnières et amortisseurs
Il est possible d’en trouver de toutes sortes sur le marché : en applique, à ressort, transparente, contre-coudée… Pour éviter que votre maison ne ressemble à un château hanté, renseignez-vous sur le type de charnière qui correspondrait à votre meuble. Comment choisir des charnières et des amortisseurs pour vos meubles, et quels avantages procurent-ils ?


Qu’entend-on par charnière et amortisseur ?

La charnière a pour fonction de faire pivoter la porte d’un meuble afin d’en assurer l’ouverture et la fermeture. Nous connaissons tous l’objet en métal formé de deux parties. L’une se met sur la partie fixe du meuble et l’autre sur la porte. Les deux s’emboîtent ensuite pour permettre le mouvement. Désormais pourvue d’ un amortisseur, la charnière empêche le claquement des portes et la dégradation du meuble.

Dans ce cas précis, la charnière devient invisible ce qui améliore le rendu de votre meuble. Elle se place à l’intérieur, l’amortisseur étant intégré au système. Quand vous fermez la porte, celles-ci ralentissent. Les meubles munis de ce genre d’atout vous évitent les petits désagréments comme le bruit du claquement, les doigts qui se coincent en les fermant et surtout de causer des dommages à vos meubles. Ainsi, ils se conservent mieux dans le temps. Certains fabricants de meuble mettent des joints en caoutchouc pour amoindrir les chocs, toutefois, rien ne vaut le système de charnière et d’amortisseur pour améliorer concrètement vos meubles.

Comment fonctionne une charnière et un amortisseur ?

Pour garantir la fermeture douce, on peut comparer la charnière à l’amortisseur d’une voiture. Au lieu de contrer le choc, la charnière se contracte pour absorber l’impact grâce à un piston qui se trouve dans un cylindre fait de thermoplastique et de silicone. Le système contient un liquide hydraulique qui en assure le ralentissement. Lorsque vous ouvrez le meuble, le piston se déplace tout au bout du cylindre. Une fois que vous le refermez, le piston s’enfonce dans le cylindre et vous sentez une force qui repousse votre action. C’est le liquide comprimé par le piston qui émet cette résistance..

De plus, avec ce genre de dispositif, plus la force que vous utilisez afin de fermer la porte est grande, plus la résistance se fait sentir. Vous pouvez être sûr que la porte ne claquera plus.

Cet article a recueilli 3 avis. 67% des utilisateurs ont trouvé cet article "pratique".