Différents leurres souples

Choisir ses leurres souples
Choisir ses leurres souples
Il peut sembler difficile de choisir son leurre souple devant le nombre toujours plus grand de modèles disponibles. Voici comment diriger votre choix.


Choisir son leurre selon la profondeur de pêche

En mer comme en eau douce, c'est bien souvent la profondeur de pêche qui va décider de la technique à employer et du leurre souple à choisir. Certains leurres souples sont adaptés à une animation en surface, en utilisant une ligne peu ou pas plombée. D'autres leurres souples sont faits pour le lancer-ramener dans des profondeurs moyennes. Enfin, certains leurres souples, notamment les shads, sont parfaits pour les animations en profondeur, avec une forte tête plombée.

Un leurre pour animation près de la surface : leurre souple, slug, worms

A la belle saison, les prédateurs viennent souvent capturer leur proie en surface. C'est vrai en mer comme en eau douce. Des leurres souples peu ou pas plombés peuvent permettent des animations du plus bel effet, juste sous la surface.

Un slug
Un slug

En mer, les slugs non plombés sont particulièrement adaptés à cet usage. Ce sont des leurres souples très allongés qui sont très prenants, malgré leur allure simple. Leur densité permet de les lancer sans ajouter de plomb sur la ligne. Ils répondent très bien à des animations saccadées.

Bar pris avec un slug
Bar pris avec un slug

Ils attirent en particulier le bar.

Le black-bass adore les « worms »
Le black-bass adore les « worms »

En rivière, il faudra souvent pêcher dans les branches, par exemple lorsqu'on recherche le black-bass. Là encore, la ligne sera peu ou pas plombée. On peut cependant ajouter une cendrée devant le leurre souple si on veut augmenter la capacité de lancer et descendre un peu dans la colonne d'eau. Les meilleurs leurres souples pour ce type de pêche sont les « worms », des imitations de vers qui s'animent à merveille. Tous les carnassiers d'eau douce sont susceptibles d'attaquer ces vers.

Un leurre pour le lancer-ramener dans des profondeurs moyennes

Une boite bien remplie pour le lancer-ramener
Une boite bien remplie pour le lancer-ramener

Dans des profondeurs moyennes, c'est-à-dire quelques mètres, il faut des leurres souples pouvant supporter une tête plombes de taille correcte. Il faut aussi que les leurres souples répondent bien aux animations du pêcheur.

L'animation type pour le lancer-ramener est une exploration près du fond avec des mouvements de dandine. Il faudra laisser le leurre souple descendre, puis le faire remonter en levant le scion, puis le laisser descendre à nouveau. On mouline doucement durant cette phase de descente pour garder le contact le leurre.

Bar capturé au leurre souple, en lancer-ramener
Bar capturé au leurre souple, en lancer-ramener

Les leurres souples doivent être réactifs, et réagir même dans les mouvements linéaires. Les Sandras et les shads sont très adaptés à cette pêche. On pourra aussi utiliser des Fines, aux mouvements ondulés attractifs. Les twists, qui sont parmi les leurres souples les plus anciens, sont toujours aussi efficaces pour cette technique. Enfin, pour la mer, il existe une multitude de modèles conçus pour la pêche du bar et qui fonctionnent très bien.

Le X-layer est un excellent leurre souple
Le X-layer est un excellent leurre souple

On pourra citer le X-layer, un leurre allongé qui est devenu un classique.

Pour le lancer ramener, il faudra plomber en fonction de la profondeur du poste. Une plombée de 10 grammes suffit pour explorer une zone peu profonde. Une tête plombée plus grosse, d'une trentaine de grammes, conviendra mieux pour des zones de plusieurs mètres de profondeur ou pour les zones à fort courant.

Un leurre pour la verticale en profondeur

Les leurres souples ont permis de créer de nouvelles techniques de pêche. La pêche en verticale est la principale avancée technique des dernières années. Il s'agit de pêcher sous le bateau, en dérive lente, et d'explorer le fond avec des mouvements de dandine précis et d'amplitude mesurée. On peut ainsi pêcher les postes en grande profondeur.

Les brochets réagissent vite aux mouvements du shad
Les brochets réagissent vite aux mouvements du shad

En eau douce, la verticale s'est avérée très efficace sur les sandres ou brochets.

Le lieu jaune mord très bien sur les shads
Le lieu jaune mord très bien sur les shads

En mer, les résultats furent tout aussi spectaculaires pour le lieu et le bar. Il faudra cependant adapter son matériel à la profondeur de pêche.

Les gros shads sont parfaits pour la verticale
Les gros shads sont parfaits pour la verticale

Tout d'abord, les gros modèles de shads sont parfaits pour cette pêche. Leur nageoire caudale est très réactive et répond bien aux mouvements mesurés qui caractérisent l'animation pour cette pêche. On peut leur adjoindre une grosse tête plombée, ce qui est fondamental pour la pêche dans les grandes profondeurs.

En eau douce, il est rare d'avoir besoin de très grosses têtes plombées. Mais en mer, lorsqu'il faut pêcher le lieu par 50 mètres de fond avec de forts courants, il faut une tête plombée de 250 grammes ! Rassurez-vous, il existe maintenant dans le commerce des têtes plombées dans une grande gamme de grammage. Vous trouverez celle adaptée pour votre poste. La règle est de pouvoir garder le contact avec le fond durant la dérive. On utilisera le poids nécessaire pour atteindre cet objectif.

Ce silure a mordu sur une Sandra
Ce silure a mordu sur une Sandra

Notons qu'outre le shad, une grosse Sandra ou un gros twist peut faire l'affaire. Il existe aussi d'énormes leurres souples conçus pour le brochet ou pour le silure, notamment les modèles de la marque Fox. On n'hésitera pas à utiliser ces gros modèles lorsqu'on vise le gros spécimen.

Cet article a recueilli 2 avis. 100% des utilisateurs ont trouvé cet article "pratique".

Les catégories relatives à cet article : techniques de pêche