Prévoir le temps pour bien jardiner


Prévoir le temps
Prévoir le temps

Gèlera ? Gèlera pas ? Heureusement le thermomètre et le baromètre sont là ! Quand il faut semer et planter, ces deux instruments ne sont pas seulement des indicateurs, ils deviennent les véritables alliés du jardinier. Impossible de s’en passer.



Généralités sur la prévision météo

Autrefois, les hommes se fiaient à leurs sens afin de déterminer la température de l'air ambiant. Ils étaient aussi capables, en lisant le livre ouvert du ciel, de prévoir le temps à venir.

Aujourd’hui, tout a changé. La science météo est passée par là. Nos sens, jugés trop trompeurs, sont remplacés par des instruments fiables – thermomètres et baromètres – auxquels nous nous référons de façon familière. Les thermomètres sont conçus pour les besoins de la vie courante. Moins utilisés, les baromètres sont en revanche des instruments essentiels pour le jardinier qui doit anticiper le temps des semis et des plantations.

Fonctions du thermomètre

Cet instrument sert à mesurer la température de l’air à un instant donné.

Le thermomètre usuel classique utilise les propriétés de dilatation de certains corps (mercure ou alcool) et se présente sous forme d’un tube fin muni d’un réservoir à l’extrémité inférieure. Quand la chaleur des parois augmente, le liquide se dilate et grimpe dans la colonne graduée. Lorsqu’il rencontre un milieu plus froid, l'effet inverse se produit.

Il existe une variante de ce thermomètre, à maxima-minima. Il indique la température la plus haute et la température la plus basse de la journée ainsi que la température à l'instant du relevé. Il est très utile pour mesurer les variations de température d’un jour sur l’autre (la nuit surtout). La lecture des minima et maxima se fait toujours à la base de l'index. Lorsque la colonne de mercure se retire, ces index restent bloqués par le frottement contre la paroi. C’est pourquoi tous les matins, pour ramener les index au niveau du mercure, on les déplace avec un aimant ou on appuie sur un bouton-poussoir qui écarte la paroi.

Utilisations du baromètre

Baromètre
Baromètre

Cet instrument mesure la pression atmosphérique de l’air. Cette mesure donne une bonne indication du temps qu’il fera les jours suivants : une diminution de la pression annonce du mauvais temps (arrivée de lourdes masses d’air humide ou "dépression") et une hausse de pression signifie l'arrivée du beau temps (allègement des masses d’air ou "anticyclone"). La pression dépend des conditions météorologiques et diminue avec l'altitude.

Il existe plusieurs types de baromètres (à eau, à gaz, à mercure…), qui fonctionnent un peu comme des thermomètres. Aujourd’hui, ils ne sont presque plus utilisés, car les mesures sont moins fiables qu’avec le baromètre anéroïde. Cet instrument, inventé vers 1843, est composé d'une capsule métallique sous vide (sans air, d’où le nom d’"anéroïde") et d'une aiguille pour indiquer la pression. Le principe de fonctionnement de ce baromètre est simple : les parois de la capsule sont maintenues écartées par un ressort. La pression atmosphérique appuie plus ou moins sur la capsule selon les changements de masses d’air.

Utilisation d'une station météo

Station météo © La Crosse Technology
Station météo © La Crosse Technology

Ces petits équipements électroniques, baptisés pompeusement "stations météo", ont presque entièrement détrôné les thermomètres,  baromètres et hygromètres traditionnels.

Bon marché, ils se rapprochent de plus en plus des instruments professionnels. Il en existe de nombreux modèles, des plus simples aux plus techniques, munis de capteurs extérieurs (anémomètres, hygromètres, etc.). Ces "stations" affichent sur un écran toutes les données, donnent les prévisions météo, offrent la possibilité de transférer les données vers un ordinateur et de programmer des alarmes (en cas de gel par exemple).