5 idées reçues sur la pomme

Publié le 
5 idées reçues sur la pomme / iStock.com - xxmmxx
5 idées reçues sur la pomme / iStock.com - xxmmxx
Golden delicious, Granny-Smith, Pink Lady : forte de ses nombreuses variétés, la pomme est l’un des fruits les plus populaires au monde. Reconnue et louée pour ses incontestables apports nutritifs, on lui prête également plusieurs vertus thérapeutiques. Selon le célèbre dicton : une pomme par jour chasserait le médecin. Vraiment ? Le point sur 5 idées reçues.


La pomme est un coupe-faim naturel

Comme tous les aliments, la pomme nourrit. Sa consommation génère donc un sentiment de satiété, voire de rassasiement. Cette sensation pourrait être engendrée par une fibre présente dans le fruit. La pectine permet à la pomme d’absorber l’eau du tube digestif, de gonfler et donc prendre un peu plus de place dans l’estomac. Le légendaire effet « coupe-faim » de la pomme viendrait donc de là.

La pomme peut remplacer le brossage des dents

Non, croquer à pleine dents dans une Golden Delicious ne vous dispense pas de les brosser. Il n’est en revanche pas faux de mettre en avant la participation active de la pomme dans la lutte contre les caries. Les polyphénols du fruit permettent la création d’une sorte de film protecteur sur les dents, empêchant l’accumulation de la plaque dentaire. L’acidité du fruit agirait également contre les bactéries.

La pomme permet de conserver la santé

Faible en calories, riche en vitamines : oui, la pomme est un fruit sain et recommandé pour la santé. Elle représente une importante source de vitamine C, de minéraux et de nutriments indispensables au fonctionnement de l’organisme. La pomme contient notamment de la vitamine A, du fer ou encore du magnésium. Sa forte teneur en vitamines et ses propriétés antioxydantes lui permettrait de prévenir les maladies cardiovasculaires, les inflammations respiratoires, et même certains cancers. Attention, cela ne fait pas de la pomme un aliment miracle, ni un traitement médical. Les fibres contenues dans le fruit permettent de faire baisser le cholestérol, et donc de réduire les facteurs à risque. On trouve cependant des fibres dans tous les autres fruits.

La pomme fait maigrir

L’idée que l’on puisse maigrir en se nourrissant de pommes est belle, mais il s’agit bien d’une idée reçue. Cette légende provient du fait que la pomme est un aliment peu calorique (54 Kcal pour 100 g) et que son indice glycémique (l’impact de son sucre sur notre glycémie) est très faible. De plus, sa texture favorise la mastication et participe donc à la génération du sentiment de satiété. La pomme reste cependant une source de sucres. Une consommation trop importante d’aliments riches en fructose peut, à terme, nuire à la santé du foie. Sans tomber dans l’excès, il est donc recommandé d’intégrer la pomme à une alimentation quotidienne diversifiée, en suivant la règle des cinq fruits et légumes par jour.

La pomme est gorgée de pesticides

La pomme serait le fruit le plus traité, avec une exposition à près de 40 pesticides, qui pénètrent de trois à cinq millimètres sous la peau. Laver une pomme avant de la consommer ne change rien, dans la mesure où les pesticides qui se trouvent à la surface du fruit sont des corps gras. Pour nettoyer efficacement le fruit, il est donc recommandé de le plonger dans un mélange d’eau et de bicarbonate de soude ou dans de l’eau vinaigrée à 5 % pendant environ deux minutes. Cela vaut pour également pour les pommes bio qui sont exposées aux contaminations croisées (air, étals des supermarchés, etc.). Le lavage des fruits doit être effectué au moment où vous vous apprêtez à les consommer, ceci afin de conserver leur fraicheur.