Circulation alternée : qui est concerné ?

Publié le 

Circulation alternée : qui est concerné ?
Circulation alternée : qui est concerné ?

 Ce mardi 6 décembre 2016, la circulation alternée a été mise en place à Paris et dans 22 communes limitrophes. Une décision qui fait suite à la persistance de la pollution aux particules fines sur la petite couronne parisienne. Cette mesure est exceptionnelle : elle n’a été mise en place que trois fois par le passé, dont la dernière en mars 2015. Comment fonctionne cette mesure ? Qui est concerné ?

Les véhicules autorisés à rouler

Ce mardi 6 décembre est un jour pair. En conséquence, seuls les véhicules légers catalysés dont le numéro d’immatriculation est pair (terminant par 0, 2, 4,6 ou 8) sont autorisés à circuler à Paris et dans les 22 communes de la petite couronne. Par « véhicule léger », on entend les voitures, les scooters et vélomoteurs, ainsi que les motos. A noter toutefois : la mesure ne s’applique pas aux voitures réalisant du covoiturage, et occupées par au moins trois personnes. Enfin, les véhicules « propres », comme les voitures électriques ou hybrides, sont également autorisés à rouler ce mardi.

Les véhicules qui restent au garage

L’intégralité des véhicules non-catalysés – tout comme l’ensemble des poids-lourds de plus de 3.5T  – est interdite de circulation ce mardi.  Seuls les véhicules d’urgence, les camions frigorifiques, les autobus et autocars, les voitures-écoles et les taxis seront autorisés à circuler, quel que soit leur numéro d’immatriculation. A noter : si vous prenez le volant de votre véhicule alors que vous n’êtes pas autorisé à rouler, il vous en coûtera de 22 à 75 euros d’amende. Vous risquez également l’immobilisation et la mise en fourrière de votre véhicule.Heureusement, il existe des alternatives !

Le périmètre d’application de la mesure

Les 20 arrondissements de la capitale sont concernés par la circulation alternée, ainsi que 22 communes limitrophes.

Il s’agit :

Dans les Hauts-de-Seine : Montrouge, Malakoff, Vanves, Issy-les-Moulineaux, Boulogne-Billancourt, Neuilly-sur-Seine, Levallois-Perret, Clichy.

Dans la Seine-Saint-Denis : Saint-Ouen, Pantin, Le Pré-Saint-Gervais, Les Lilas, Bagnolet, Montreuil, Aubervilliers, Saint-Denis.

Dans le Val-de-Marne : Vincennes, Saint-Mandé, Charenton-le-Pont, Ivry-sur-Seine, Le Kremlin-Bicêtre, Gentilly.

Et demain ?

Si la situation se maintient, un comité d’experts pourrait reconduire la mesure mercredi. Le cas échéant, les véhicules dotés d’un numéro d’immatriculation impair pourront circuler. Ceux autorisés à rouler ce mardi seront invités à rester en stationnement.

 

Cet article a recueilli 2 avis. 100% des utilisateurs ont trouvé cet article "pratique".

Les catégories relatives à cet article : auto