Conso maline : et si préparer ses vacances la nuit coûtait moins cher ?

Publié le 

Conso maline : et si préparer ses vacances la nuit coûtait moins cher ? / iStock.com - ZinaidaSopina
Conso maline : et si préparer ses vacances la nuit coûtait moins cher ? / iStock.com - ZinaidaSopina

Certains sites recommandent de réserver son billet d’avion la nuit pour bénéficier du meilleur prix. Si cette pratique est fructueuse sur certains vols, elle ne marche pas à tous les coups.

Il est parfaitement légitime de rechercher le meilleur prix pour son billet d’avion. Pour ce faire, différents paramètres sont à prendre en compte.

À quelle période ?

Si certains sites recommandent d’acheter son billet 21 semaines avant le jour J, pour l’économiste japonais Makoto Watanabe, la meilleure période se situerait à 8 semaines avant le départ. Pour Nicolas Bostroem du comparateur en ligne Alogfly, différents paramètres font l’unicité de que chaque vol. Ainsi, le tarif dépend entre autres de la concurrence sur la destination concernée, du taux de remplissage de l’avion et de la conjoncture du pays. Le professionnel recommande donc de se baser sur les alertes données par les algorithmes au lieu de privilégier systématiquement des périodes définies.

À quelle heure ?

L’heure est un paramètre à ne pas négliger pour payer moins cher son billet d’avion. Certains sites de réservation pratiquent des tarifs heures creuses et heures pleines. Last Minute indique par exemple dans ses conditions de vente que les frais de réservation sont gratuits entre 4 et 6 heures du matin et facturés 20 euros par passager et par trajet en dehors de cette plage horaire. Il est donc recommandé de consulter les conditions de vente des sites de réservation pour s’informer sur les heures creuses. Quoi qu’il en soit, les frais de réservation sont à leur maximum en journée et entre 20 heures et minuit.

Qu’en est-il des frais annexes ?

Dans la majorité des cas, les prix proposés par les comparateurs de vol sont attractifs, mais des frais cachés comme les frais de dossier, les frais d'annulation (qu'elle vienne de vous ou de la compagnie aérienne) ou encore des suppléments selon le poids des bagages viennent s’y ajouter. Au final, le gain réalisé par le voyageur est bien moindre. Pour contourner cette pratique, il est conseillé de suivre la procédure de réservation jusqu’à la dernière étape. En effet, dans la majorité des cas, les frais cachés ne sont portés à la connaissance du voyageur que lors de la dernière étape. 

Cet article a recueilli 1 avis. 100% des utilisateurs ont trouvé cet article "pratique".

Les catégories relatives à cet article : bons plans