Coupe du Monde 2018 : Les 6 équipes à suivre

Publié le 

Coupe du Monde 2018 : Les 6 équipes à suivre / iStock.com - Ilbusca
Coupe du Monde 2018 : Les 6 équipes à suivre / iStock.com - Ilbusca

À quelques heures du match d’ouverture de la Coupe du Monde 2018 en Russie, qui opposera la Russie à l’Arabie Saoudite au Stade Loujniki de Moscou ce jeudi 14 juin 2018 à 17h, nous vous proposons de découvrir avec nous les équipes à suivre si vous voulez vibrer sur votre canapé avec vos amis entre le 14 juin et le 15 juillet.

Quelles sont les équipes incontournables de cette coupe du monde 2018 ? Qui créera la surprise ? Voici six équipes à suivre attentivement :

Le Brésil 

Quintuple vainqueur de la compétition (un record), le Brésil, emmené par la star du Paris-Saint-Germain, Neymar, cherchera à se rattraper de son Mondial 2014, organisé sur ses terres, où il avait vu son rêve s’effondrer dans un match mémorable : l’Allemagne, futur champion, avait balayé la Seleçao sur le score de 7-1. Revanchards, les Brésiliens le seront sûrement, eux qui ont survolé la phase de qualification pour la Russie avec 12 victoires en 18 matchs, et 1 seule défaite… Naturellement dotés d’une force de frappe offensive exceptionnelle, les Brésiliens semblent aujourd’hui avoir trouvé l’équilibre collectif, avec seulement 11 buts encaissés lors de leurs matchs de qualification, pour 41 marqués, et une 1ère place acquise très rapidement. Les derniers résultats de l’équipe, dont une victoire contre les Allemands en mars, leur auront sûrement permis de faire le plein de confiance avant leur arrivée en Russie. Avec un groupe largement à leur portée, les Brésiliens vont pouvoir garder quelques forces pour la phase finale (et une demi-finale contre nos Bleus ?). Assurément un des favoris pour le sacre final le 15 juillet à Moscou.

  • Le joueur à suivre : Neymar – Paris Saint Germain
  • Leurs adversaires : Suisse - Costa Rica - Serbie
  • Composition probable : Alisson – Danilo – Thiago Silva – Miranda – Marcelo – Casemiro – Fernandinho – Fred – Neymar – Firmino - Coutinho

L’Espagne 

Après avoir dominé le football international entre 2008 et 2012, avec notamment 2 titres de champions d’Europe consécutifs et un titre de champion du monde acquis en Afrique du Sud face aux Pays-Bas, l’Espagne a connu des dernières années plus compliquées, avec en point d’orgue une élimination dès la phase de poule de la Coupe du Monde 2014 au Brésil et une défaite 3-0 face à leurs adversaires de la finale de 2010. Depuis, un renouvellement de l’effectif a dû être opéré, avec succès, le nouveau sélectionneur, Julen Lopetegui, n’hésitant pas à faire confiance aux jeunes comme Isco ou Marco Asensio, pour relancer la machine. Bien lui en a pris, malgré une élimination en quarts de finale de l’Euro 2016, l’Espagne a dominé son groupe de qualification avec 9 victoires (dont un retentissant 3-0 contre l’Italie à Madrid) et 1 match nul en 10 matchs, et surtout seulement 3 buts encaissés au total… Un collectif bien huilé, un savant mélange de joueurs d’expérience et de jeunes talentueux, un jeu léché, un groupe dont ils devraient sortir sans grande difficulté, cette équipe a tout pour aller jusqu’au bout de la compétition.

  • Le joueur à suivre : Sergio Ramos – Real Madrid
  • Leurs adversaires : Portugal – Maroc – Iran
  • Composition probable : De Gea – Carvajal – Ramos – Piqué – Alba – Busquets – Iniesta – Thiago – David Silva – Diego Costa - Isco

La France 

20 ans après son titre de champion du monde acquis devant son public, l’équipe de France débarque en Russie avec des certitudes, mais également beaucoup de doutes. Finalistes du dernier Euro, les Bleus ont vécus une campagne de qualifications assez tranquille, avec notamment un 4-0 infligé aux Pays-Bas en août 2017, malgré quelques frayeurs (défaite 2-1 contre la Suède). Finalement sortis 1er de leur poule, leur évitant de passer par les barrages lors desquels la Suède a éliminé l’Italie, les coéquipiers d’Antoine Griezmann héritent d’un groupe largement à leur portée, qui devrait leur permettre de se qualifier pour les 8èmes de finale où ils rencontreront le 2ème du groupe D. Une attaque de feu, de l’explosivité, un mélange de technique et de puissance, l’équipe emmenée par Didier Deschamps est perçue par ses adversaires comme l’un des favoris de la compétition. Des doutes subsistent encore sur la défense et le manque d’expérience des joueurs (25 ans et 10 mois de moyenne d’âge), mais tous les observateurs s’accordent à dire que le talent pur de cette équipe est incontestable. Après avoir redoré son image auprès du public français, gageons qu’ils auront à cœur d’ajouter une étoile dorée au maillot.

  • Le joueur à suivre : Antoine Griezmann – Atlético Madrid
  • Leurs adversaires : Australie – Pérou – Danemark
  • Composition probable : Lloris – Sidibé – Varane – Umtiti – Mendy – Kanté – Matuidi – Pogba – Griezmann – Giroud - Mbappé

L’Allemagne

Les champions du monde en titre remettent leur couronne en jeu cette année. Suite à leur victoire face à l’Argentine 1-0 au Brésil en 2014, les Allemands ont assuré leur place en Russie en réalisant un sans-faute, 10 victoires en 10 matchs, dans un groupe où le niveau des équipes adversaires lui était largement inférieur. Avec 43 buts marqués pour 4 encaissés, la Mannschaft a pu renouveler une partie de son effectif, remportant même la Coupe des Confédérations 2017 avec un effectif de 24 ans en moyenne, tout en validant tranquillement son ticket pour le Mondial 2018. Cependant, ils n’ont pu totalement se rassurer, restant sur 6 matchs sans victoire, majoritairement contre des équipes qui seront très en vue en Russie (Brésil, Espagne, France), dont une douloureuse défaite contre son voisin Autrichien 2-1 le 02 juin dernier. Avec un Thomas Müller qui peut devenir meilleur buteur de l’histoire de la compétition cette année, un groupe où elle fait office d’épouvantail, et une rigueur collective toujours aussi affutée, il est à parier qu’ils seront encore au rendez-vous cette année. Et comme disait Gary Lineker « Le football est un sport qui se joue à onze contre onze, et à la fin, c’est l’Allemagne qui gagne ».

  • Le joueur à suivre : Thomas Müller – Bayern Munich
  • Leurs adversaires : Mexique – Suède – Corée du Sud
  • Composition probable : Neuer – Kimmich – Hummels – Boateng – Hector – Khedira – Kroos – Özil – Reus – Werner - Draxler

Le Portugal 

Les champions d’Europe 2016, après leur victoire 1-0 contre l’équipe de France, ont survolé leur groupe de qualification, terminant 1er de leur poule à égalité avec les Suisses, grâce à ses 9 victoires en 10 matchs. Avec 32 buts en 10 matchs, les partenaires du quintuple Ballon d’Or Cristiano Ronaldo sont parvenus sans trop d’encombres à valider leur billet pour la Russie. Souvent en difficulté dans les phases de qualifications, ils auront cette fois maintenu une forme de continuité dans leurs performances, malgré une qualité de jeu parfois tancée par les médias et les observateurs. Avec un noyau de joueurs qui n’a pas trop bougé depuis son sacre au Stade de France, ils s’avancent dans la compétition avec leurs certitudes et une cohésion qui a fait leur force il y a deux ans. Les récents résultats en dents de scie, défaite 3-0 contre les Pays-Bas en mars et match nul contre la Tunisie en mai dernier, laissent cependant planer le doute sur la capacité des Portugais à  rééditer l’exploit de 2016 et ainsi atteindre la finale du Mondial. Dans le groupe B, aux côtés de l’Espagnol, grand favori, le Portugal sera attendu à la 2ème place, mais attention au Maroc qui fait forte impression au regard de ses récents résultats et pourrait s’avérer comme le « poil à gratter » de la compétition. Aux coéquipiers de Ronaldo de prouver qu’ils n’ont pas usurpé leur titre de champion d’Europe.

  • Le joueur à suivre : Cristiano Ronaldo – Real Madrid
  • Leurs adversaires : Espagne – Maroc – Iran
  • Composition probable : Rui Patricio – Cédric – Pepe – José Fonte – Guerreiro – Bernardo Silva – Willian Carvalho – João Moutinho – João Màrio – C. Ronaldo – André Silva

L’Argentine

Finalistes du dernier mondial au Brésil, les Argentins continuent d’attiser les doutes et la peur, que se soit pour leur propre public, ou aux yeux de leurs adversaires. Leur campagne de qualification a été pour le moins poussive. 18 matchs, seulement 7 victoires, 6 nuls et 5 défaites, 21 buts marqués avec une équipe où l’attaque comprend pourtant Lionel Messi, le joueur du PSG Di Maria ou encore le gendre de Diego Maradona, Sergio Aguero, l’Albiceleste a beaucoup à prouver lors de cette compétition. Entre une victoire face aux Italiens en mars et une défaite 6-1 contre l’Espagne quelques jours après, les hommes de Sampaoli seront attendus par leurs adversaires, de par la qualité de leur effectif et son histoire, et devront trouver les clés collectives et mentales pour dépasser leurs doutes. Dans le groupe D, qualifié de « groupe de la mort », ils défieront des équipes agressives et rodées collectivement leur promettant une lutte à chaque instant. A eux de faire parler leur talent et leur expérience pour sortir de ce groupe haut la main et tenter d’aller cette fois soulever le trophée le 15 juillet.

  • Le joueur à suivre : Lionel Messi – FC Barcelone
  • Leurs adversaires : Croatie – Nigéria – Islande
  • Composition probable : Caballero – Mercado – Fazio – Otamendi – Tagliafico – Mascherano – Lo Celso – Lanzini – Messi – Di Maria - Higuain