Être courtois au volant est-il aussi important qu’être prudent ?

Publié le 

Être courtois au volant est-il aussi important qu’être prudent ? / iStock.com - DrGrounds
Être courtois au volant est-il aussi important qu’être prudent ? / iStock.com - DrGrounds

Le saviez-vous ? La courtoisie au volant permettrait de réduire de moitié le nombre de tués sur les routes. Alors, si vous êtes plutôt du genre patient(e) et détendu(e), ne changez rien à votre comportement. En revanche, si vous êtes un(e) habitué(e) des jurons et autres levers de majeurs, mieux vaut revoir votre comportement au volant...

La courtoisie au volant, c'est quoi exactement ?

Respecter les distances de sécurité, ne pas s'énerver, ne pas enfreindre le Code de la route, éviter les coups de klaxon quand il n'y a pas de danger immédiat... Ce sont tous ces petits efforts au volant qui rendent un conducteur ou une conductrice courtois(e).

Si une personne met un peu de temps à avancer au feu vert ou encore si quelqu'un(e) vous suit de trop près, prenez simplement une profonde inspiration et restez zen.

Car, sachez-le, non seulement rester calme est bon pour vous mais ça l'est aussi pour les autres. La courtoisie est contagieuse et surtout synonyme de moins de tués et de blessés sur les routes.

Enquête de l'AWSR : la courtoisie est contagieuse

Après avoir constaté que l'agressivité est contagieuse (on nous agresse, cela nous énerve, on agresse en retour), l’Agence wallonne pour la sécurité routière s'est posé la question suivante : la courtoisie l'est-elle aussi ?

Et la réponse est : oui ! D'ailleurs, 84 % des Wallons interrogés le disent : quand quelqu'un(e) les laisse passer dans un embouteillage, par exemple, cela leur donne envie de faire la même chose.

En outre, selon une autre étude belge pour la sécurité routière, des comportements sereins au volant permettraient de réduire de 30 % le nombre de blessés sur les routes et de 50 % le nombre de morts. De quoi encourager les plus nerveux à s'essayer à la sophrologie et autres techniques de relaxation.

Et du côté des Français ?

Selon une enquête de l'Ipsos, un Français sur cinq estime que les gens de la région Grand Est sont les plus responsables au volant.

Du côté des mauvais élèves, notons qu'en première et deuxième positions, nous retrouvons les conducteurs d'Île-de-France et ceux de la région PACA. Les Franciliens et les « Pacaïens » sont en effet perçus comme étant les plus irresponsables.

Cela signifie-t-il qu'ils sont aussi plus discourtois que d'autres ? Nous vous laissons le soin d'en juger.