Feu de cheminée : autorisé ou pas ? Le point sur la législation

Publié le 

Feux de cheminée : autorisés ou pas ? Le point sur la législation
Feux de cheminée : autorisés ou pas ? Le point sur la législation

Les feux de cheminée sont autorisés mais les réglementations diffèrent selon les régions, le type de cheminée - à foyer ouvert ou fermé - et le type de logement (appartement ou maison). Découvrez les conditions à respecter pour profiter d'un agréable moment de détente au coin du feu.

 

La législation sur les feux de cheminée en Île-de-France

- Cheminée à foyer ouvert

Vous pouvez faire un feu de cheminée s’il s’agit d’un chauffage d’appoint ou d’agrément mais. Attention : il est interdit en tant que chauffage principal. Veillez à vérifier que les feux de cheminée ne sont pas interdits par le règlement de copropriété et que le ramonage a été réalisé selon la législation locale en vigueur.

- Cheminée à foyer fermé

Pour une cheminée à foyer fermé (poêle, insert…), les règles sont plus strictes, notamment à Paris et dans les communes classées en zones sensibles. Vous devez respecter certaines normes d’émissions et de rendement, que votre équipement soit déjà installé ou qu’il soit neuf. Utilisée en chauffage principal, une cheminée doit ainsi émettre moins de 16mg/m3 de poussières. Comme pour les foyers ouverts, vous devez respecter le règlement de copropriété ainsi que l’obligation de ramonage en conformité avec les règles locales.

La législation sur les feux de cheminée dans les autres régions

Si vous vivez en appartement, vous pouvez allumer un feu de cheminée quelles que soient les caractéristiques de votre cheminée, à condition que la copropriété vous l’autorise et que le ramonage soit effectué en respectant les règles en vigueur. En maison individuelle,  la seule obligation est le ramonage.

Cet article a recueilli 1 avis. 100% des utilisateurs ont trouvé cet article "pratique".

Les catégories relatives à cet article : habitation