Good News : Easyverif, ce site qui checke les annonces

Publié le 

Good News : Easyverif, ce site qui checke les annonces / iStock.com-BartCo
Good News : Easyverif, ce site qui checke les annonces / iStock.com-BartCo

Sur Internet, il est aujourd’hui courant de rechercher des voitures d’occasion, des logements ou des loisirs pour les prochaines vacances. Pour éviter les arnaques, Célina Mubert et Cédric Boisson ont eu l’idée de créer Easyverif, un site spécialisé dans la vérification des petites annonces.

Apparu en 2016, Easyverif ambitionne de rendre service à toutes les personnes ayant trouvé des offres intéressantes sur Internet. Zoom sur cette start-up qui fait de la lutte contre les arnaques sur internet son credo.

Un concept simple contre les arnaques aux fausses annonces

Easyverif propose aux internautes de vérifier le bien-fondé des annonces qu’ils ont trouvées sur le web. Ainsi, une personne ayant trouvé une annonce intéressante sur le web, pour l'achat d'une voiture d’occasion par exemple,  peut mandater la start-up pour vérifier sur place la véracité de l’offre et l’état du bien à vendre ou à louer. L’acheteur évite ainsi de se déplacer inutilement pour une voiture, un camping-car, un tracteur, un logement ou un bateau ne correspondant pas à ses critères ou à ses besoins. D’après les créateurs de la start-up, ce service rassure également les personnes qui ne disposent pas des compétences nécessaires pour juger de l’état du bien convoité.

Des contrôleurs expérimentés

Pour missionner un contrôleur d’Easyverif, il suffit de fournir quelques informations, notamment le type de bien trouvé et sa localisation. Le client peut visionner le CV de chaque vérificateur localisé dans la région. Le professionnel sélectionné peut se déplacer seul ou avec l’acheteur afin de constater de visu l’état de la voiture, de la moto, du bateau ou du bien immobilier proposé dans l’annonce. Le contrôleur s’engage à fournir au client un compte rendu détaillé de sa mission dans les 72h. Chaque mission confiée à Easyverif est facturée au tarif unique de 79€ dont 35€ pour le contrôleur. Actuellement, la start-up dispose de 700 vérificateurs répartis dans tout l’Hexagone et dans les départements d'outre-mer. D’après sa présidente Célina Maubert, Easyverif envisage de doubler le nombre de ses contrôleurs d’ici la fin de l’année.

Cet article a recueilli 7 avis. 100% des utilisateurs ont trouvé cet article "pratique".

Les catégories relatives à cet article : vie quotidienne