"J'alerte l'Arcep" : un site au secours des abonnés des télécoms

Publié le 

"J'alerte l'Arcep" : un site au secours des abonnés des télécoms / iStock.com-Nastco
"J'alerte l'Arcep" : un site au secours des abonnés des télécoms / iStock.com-Nastco

Récemment, l’Autorité de régulation des communications électroniques et postales (Arcep) a mis en place un site baptisé “J’alerte l’Arcep”. Cette plateforme permet aux consommateurs de signaler les problèmes rencontrés avec les opérateurs télécoms et postaux.

Dans certains cas, les consommateurs ne savent pas à qui s’adresser pour leurs problèmes avec les opérateurs télécoms. Zoom sur le site “J’alerte l’Arcep” par le biais duquel l’autorité de régulation entend les protéger.

Une aide aux consommateurs

Le site “J’alerte l’Arcep” est destiné à recueillir les doléances des consommateurs. Ainsi, l’Autorité de régulation des communications électroniques et postales (Arcep) n’a pas pour rôle de résoudre les problèmes rencontrés, mais d’orienter les plaignants vers les bons interlocuteurs. Il peut s’agir des services clients des opérateurs concernés, de médiateurs, d’associations de consommateurs ou de la DGCCRF. L’Arcep ne s’engage pas à assurer le suivi du problème, mais seulement à donner des conseils sur les démarches à effectuer pour le résoudre. D’ailleurs, l’organisme précise que le signalement d’un problème n’entraîne pas automatiquement sa saisine.

Des informations utiles pour les usagers des télécoms

D’après Sébastien Soriano, président de l’Arcep, les informations fournies par les consommateurs sont utiles dans la mesure où elles donnent une idée des problèmes rencontrés. Ainsi, l’organisme peut identifier clairement les soucis récurrents et cibler ses actions auprès des opérateurs mobiles, fixes ou postaux, et des fournisseurs d’accès Internet. Les consommateurs contribuent donc activement à mieux réguler les marchés de la télécommunication et des services postaux.

Une plateforme simple d’utilisation

Pour signaler un problème à l’Arcep, il suffit de se connecter sur le site et de fournir quelques renseignements, notamment son adresse mail et son code postal. Le plaignant doit ensuite indiquer si sa doléance concerne un opérateur mobile, fixe, Internet ou postal. Après avoir cliqué sur l’onglet correspondant, il doit identifier l’opérateur dans le menu déroulant et préciser si un autre prestataire est concerné. Le consommateur est ensuite invité à indiquer le problème rencontré. Enfin, il reçoit des recommandations lui permettant de le résoudre.

Cet article a recueilli 1 avis. 100% des utilisateurs ont trouvé cet article "pratique".

Les catégories relatives à cet article : vie quotidienne