Saint-Valentin des pays nordiques : l’amour à l’heure scandinave

Publié le 

Saint-Valentin des pays nordiques : l’amour à l’heure scandinave / iStock.com - William87
Saint-Valentin des pays nordiques : l’amour à l’heure scandinave / iStock.com - William87

Sportive, romantique, mystérieuse : la fête des amoureux est célébrée de bien des façons en Scandinavie. Petit tour des traditions locales les plus surprenantes de nos voisins nordiques.

Le pragmatisme à toute épreuve des Finlandais

La Saint-Valentin en Finlande est à la fois sportive et rustique. En effet, tous les 14 février, les couples qui le souhaitent disputent le championnat du « porté de femme ». Il s’agit d’une course d’obstacles que ces messieurs doivent franchir en courant tout en portant leur femme sur le dos. Le premier arrivé gagne le poids de sa femme…en bière.

Par ailleurs pour ceux qui préfèrent ménager leur dos, leur foie et la susceptibilité de leur femme, il y a Ystävänpäivä. C’est la fête de l’amitié et des amis, qui permet de témoigner son attachement à ses proches, avec toute la pudeur et la réserve qui caractérise le tempérament des Finlandais.

Les devinettes danoises

An Danemark il est d’usage pour les hommes d’offrir une fleur blanche à leur bienaimée. Il s’agit généralement d’une perce-neige, ce qui prend tout son sens dans un pays nordique. Par ailleurs une coutume appelée Gaekkebrev se pratique encore couramment. Bien qu’elle ait lieu à Pâques, la tradition du  Gaekkebrev a toute sa place dans cette chronique car elle est éminemment romantique. Elle consiste à envoyer à l’élu(e) de son cœur une carte entièrement « faite main » généralement découpée comme de la dentelle, et dans laquelle figure un petit message poétique ou humoristique. En guise de signature, autant de petits points que compte le prénom de l’amoureux secret.

En Norvège, l’amour gourmet

De mémoire d’homme la tradition perdure depuis des siècles. Chaque année, de janvier à mars, un évènement unique au monde se produit au large des côtes norvégiennes. On peut deviner, entre les fjords, le passage d’un nombre incalculable de cabillauds qui ont migré depuis la Mer de Barents afin d’atteindre les îles Lofoten, proches du cercle polaire. Le but du voyage est de retourner sur leur lieu de naissance pour y frayer. Au cours de ce périple long de plus de 1 000 km de nage, le skrei (de son nom Norvégien tiré du vieux Norrois skrida qui signifie « avancer ») adapte son alimentation au « fil de l’eau » (notamment à grand renfort de krills et de capelans, abondants dans ces zones maritimes) ce qui lui donne une chair exceptionnellement fine et délicate. Les skrei arrivent généralement à destination aux alentours de la Saint-Valentin, raison pour laquelle les Norvégiens s’en régalent à cette période. On les appelle d’ailleurs là-bas, les love fish.

Cet article a recueilli 1 avis. 100% des utilisateurs ont trouvé cet article "pratique".

Les catégories relatives à cet article : loisirs divers