Les phénomènes de l'année 2016 : le Dab

Publié le 

Les phénomènes de l'année 2016 : le Dab
Les phénomènes de l'année 2016 : le Dab

Considéré comme l’un des phénomènes ayant marqué 2016, le Dab est un geste qui consiste à cacher le visage avec l’avant-bras en pointant les deux bras vers le ciel dans la même direction. Apparemment apparu à Atlanta, ce geste est aujourd’hui repris par de nombreux sportifs.

Face au succès du Dab, aussi bien dans le milieu du rap que dans les stades, de nombreuses personnes revendiquent sa paternité. Qu’en est-il réellement ?

Le cannabis à l’origine ?

D’après le rappeur américain Shad Gregory Moss, plus connu sous son pseudonyme Lil’ Bow Wow, ce geste serait lié à la consommation de cannabis. Selon lui, les consommateurs de cette drogue douce recourent au dabbing pour ne pas perdre une miette de la vapeur dégagée par l’huile de cannabis.

Les rappeurs au créneau

Pour certains, cette théorie de Bow Wow est erronée, car le Dab aurait été créé par des rappeurs originaires d’Atlanta. Des chercheurs attribuent sa paternité à Migos tandis que d’autres désignent Peewee Longway ou Skippa Da Flippa comme son créateur. Quoi qu’il en soit, ce geste est devenu synonyme de célébration pour des sportifs de haut niveau comme le footballeur américain Cam Newton, l’international français Paul Pogba ou l’attaquant belge Romelu Lukaku.

 

Cet article a recueilli 1 avis. 100% des utilisateurs ont trouvé cet article "pratique".

Les catégories relatives à cet article : loisirs