Santé : les matelas en mousse potentiellement dangereux ?

Publié le 

Santé : les matelas en mousse potentiellement dangereux ! / iStock.com-kettaphoto
Santé : les matelas en mousse potentiellement dangereux ! / iStock.com-kettaphoto

Au début du mois d’octobre 2017, la production de matelas en mousse a été suspendue chez plusieurs grandes marques. En cause, une contamination chimique au cours du processus de fabrication. Les fournisseurs se veulent rassurants, mais différentes enquêtes sont encore menées par les autorités compétentes. Affaire à suivre…

Le grand public n’en a été informé qu’en octobre, mais le problème a été décelé depuis fin août 2017. Les unités de production de matelas ont en effet constaté la présence d’impuretés dans la mousse. La société allemande BASF a alerté ses clients par rapport à ces contaminations chimiques et la DGCCRF est sollicitée en France.

Alerte aux matelas cancérigènes !

La société allemande BASF est reconnue au niveau mondial comme étant un géant de la chimie et un important fournisseur de matière première. Début octobre, elle a annoncé la découverte d’impuretés dans les mousses en polyuréthane fournies aux fabricants de matelas. En plus des matelas, le risque concerne également le rembourrage des sofas et des canapés. L’anomalie a été signalée vers la fin du mois d’août, mais l’alerte n’est lancée que le 6 octobre.

Le problème provient d’une teneur trop élevée en dichlorobenzène dans le diisocyanate de toluène (TDI), un composé servant à la fabrication de la mousse. Cette substance chimique est considérée comme potentiellement cancérigène, surtout en cas d’exposition prolongée. Selon les rapports de BASF, la quantité de TDI affectée approche les 7 500 tonnes. Néanmoins, les usines de production en ont utilisé un tiers seulement du 25 août au 29 septembre.

Les autorités sollicitées

Une fois l’alerte lancée, de nombreuses unités de production des grandes marques de matelas ont suspendu leur activité en France. Des enseignes comme Simmons, Epéda, Dunlopillo, Treca ou Bultex sont concernées par cette crise. De plus, aucune liste ne permet de retracer les matelas, les sofas et les canapés contaminés. La Répression des fraudes a pris en main cette affaire et mené des enquêtes.

En novembre, l'Anses (Agence nationale de sécurité sanitaire alimentation, environnement, santé) a émis un avis permettant de lever l’alerte concernant les matelas. Selon ce rapport, la mousse de polyuréthane produit durant cette période serait sans risque pour la santé. Cependant, le grand public a encore des doutes sur le sujet. Les associations de consommateurs ont ainsi suggéré de privilégier des produits affichant les labels Certipur ou Oekotex pour éviter le risque d’acquérir un matelas contaminé.

Cet article a recueilli 2 avis. 100% des utilisateurs ont trouvé cet article "pratique".

Les catégories relatives à cet article : santé