Slow design : quand les meubles et la déco deviennent éthiques

Publié le 

Slow design : quand les meubles et la déco deviennent éthiques / iStock.com - gilaxia
Slow design : quand les meubles et la déco deviennent éthiques / iStock.com - gilaxia

Synonyme de simplicité et d’originalité, le slow design se traduit par des objets de décoration sobres et sans fioritures. Cette tendance déco met en avant le charme de l’artisanat et du fait main.

Le slow design est apparu il y a quelques années lorsqu’Alistair Fuad-Luke a publié son article intitulé “Slow Design : un paradigme pour vivre de manière durable”. Le concept s’inspire du slow movement qui a donné naissance - entre autres - au slow food.

Le développement durable avant tout

Le slow design est un concept consistant à inclure dans la fabrication d’objets de décoration des valeurs humaines ainsi que les notions d'écoconcepion et de développement durable. Divers critères sont pris en compte pour évaluer les effets à court et à long terme de la conception comme de la fabrication. Ainsi, le slow design privilégie l’économie circulaire, en réduisant à son strict minimum les impacts de la création, que ce soit en termes de déchets, d’énergie ou de temps de travail.

La beauté de l’imparfait

Le slow design met en valeur les objets de décoration fabriqués à la main avec amour à partir de matières brutes et douces. Il mise sur la beauté et la fonctionnalité tout en évitant la complexité. Si les objets de décoration conçus avec des matériaux recyclés ou récupérés peuvent être imparfaits, ils sont évolutifs afin d’éviter de les réparer ou de les remplacer. Leur imperfection contribue aussi à leur beauté et à leur unicité. En effet, le slow design privilégie l’unicité à la standardisation des objets de décoration due à l’industrialisation. Un retour à une forme d'artisanat, en quelque sorte.

Cet article a recueilli 1 avis. 100% des utilisateurs ont trouvé cet article "pratique".

Les catégories relatives à cet article : mobilier