Transport : Airbus veut tester des taxis aériens autonomes

Publié le 

Transport : Airbus veut tester des taxis aériens autonomes
Transport : Airbus veut tester des taxis aériens autonomes

Au cours d’une conférence donnée lors de la Digital Life Design de Munich, Tom Enders, PDG d’Airbus Group, a confirmé le projet du constructeur européen de créer une “voiture volante” autonome baptisée City Airbus. Il espère pouvoir tester un prototype de ce taxi du futur avant la fin de l’année 2017.

D’après ses propres déclarations, le patron d’Airbus prend très au sérieux ce projet de taxi volant. Son enthousiasme est partagé par Rodin Lyasoff, PDG d’A3, la base arrière de l’avionneur européen dans la Silicon Valley.

Un avion autonome

Si de nombreux constructeurs automobiles planchent actuellement sur des voitures autonomes, Airbus déploie tous les moyens pour mettre au point un taxi aérien utilisant le même concept. D’après Rodin Lyasoff, l’aéronef autonome pourra embarquer à son bord un passager ou des colis. Selon Tom Enders, Airbus Group maîtrise toutes les technologies nécessaires pour mener à bien le projet. L’avion sans pilote serait conçu pour suivre des itinéraires prédéterminés afin de minimiser les risques d’accident. Du fait de son automatisation, cet aéronef serait petit, léger et moins cher à produire.

Des essais en vue

D’après l’avionneur européen, des accords ont été trouvés avec l’aviation civile singapourienne pour mener des essais au cours de l’année 2017. Ces tests auraient pour objectif de prouver la fiabilité de l’appareil et son efficacité en termes de gain de temps. Cette étape est cruciale avant sa mise en service dans toutes les grandes métropoles. Pour Airbus, son nouveau moyen de transport permettra à terme de désengorger les centres urbains.

Des concurrents à l’affut

D’autres firmes sont également bien avancées dans leur projet de concevoir des véhicules volants. En 2016, deux témoins avaient affirmé avoir vu un avion décoller à la verticale à l’aéroport de Hollistor, aux États-Unis. Il s’agirait d’un appareil conçu par Zee.Aero sur ordre de Larry Page, cofondateur de Google. De son côté, Uber serait en quête d’un partenaire lui permettant de proposer des services volants d’ici 2026.

Cet article a recueilli 1 avis. 100% des utilisateurs ont trouvé cet article "pratique".

Les catégories relatives à cet article : high tech