Youtube et Google collectent-ils les données de vos enfants ?

Publié le 

Youtube et Google collectent-ils les données de vos enfants ? / iStock.com - EricVega
Youtube et Google collectent-ils les données de vos enfants ? / iStock.com - EricVega

De nombreuses associations accusent YouTube et Google de collecter les données personnelles des mineurs à des fins marketing. Cette pratique est pourtant illégale aux États-Unis. Des organisations de défense des droits des enfants ont ainsi déposé une plainte devant la FTC, l’organisme responsable de la régulation du commerce. La CNIL (Commission nationale de l'informatique et des libertés), pour sa part, suit de près cette affaire.

Le 9 avril 2018, la commission fédérale du commerce (FTC) a reçu plusieurs plaintes dénonçant les pratiques illégales de YouTube et de Google. La plateforme vidéo et sa maison collecteraient les données personnelles de mineurs pour réaliser des publicités ciblées. Cette infraction a immédiatement fait réagir les associations de protection de l’enfance et de défense des droits numériques aux États-Unis.

Cibler les mineurs

Hormis les services payants comme YouTube TV, YouTube est souvent synonyme de contenus gratuits et faciles d’accès pour les internautes. Les parents laissent ainsi leurs enfants s’en servir pour regarder des émissions éducatives ou des dessins animés en ligne. Il semblerait pourtant que la plateforme de Google utilise les données personnelles des mineurs pour effectuer des publicités ciblées. Pourtant, ce genre de pratique est interdit aux États-Unis selon la loi COPPA (Children’s Online Privacy Protection Act). Ce texte exige un accord préalable des parents pour la récolte ou l’exploitation des informations personnelles d’enfants de moins de 13 ans.

En raison de cette infraction évidente à la COPPA, une coalition constituée de plus de vingt-trois associations de protection de l’enfance a porté plainte contre le géant américain le 9 avril 2018. L’affaire a été portée à la connaissance du FTC (Federal Trade Commission), le régulateur du commerce dans le pays. Les preuves accompagnant la plainte mettent en avant l’utilisation des données sur la géolocalisation et les habitudes de navigation des enfants.

Protection de données personnelles

Selon une des associations accusant Google, la CCFC (the Campaign for a Commercial-Free Childhood), “YouTube est l’un des sites Web pour enfants les plus populaires au monde, et cette société le sait. 80% des Américains de 6 à 12 ans utilisent YouTube, et en 2017, c’était la marque la plus reconnaissable chez les enfants de 6 à 12 ans”. De ce fait, les publicités ciblées sur YouTube ont plus d’impact auprès de cette tranche de la population. Toutefois, la loi COPPA condamne clairement ces pratiques. La société de Mountain View a ainsi bravé sciemment la règlementation en vigueur aux États-Unis.

Contacté par l’AFP, un porte-parole de Google a insisté sur l’importance de la protection des enfants et des familles pour le groupe. Ainsi, l’application dédiée aux enfants YouTube Kids, par exemple, ne conserve ni les coordonnées ni le nom du jeune utilisateur. En revanche, les données enregistrées (appareil utilisé, langue de navigation, etc.) requièrent le consentement des parents. De l’autre côté de l’Atlantique, la CNIL suit de près ce dossier, surtout au regard du nouveau RGPD (Règlement général sur la protection des données).

Cet article a recueilli 1 avis. 100% des utilisateurs ont trouvé cet article "pratique".

Les catégories relatives à cet article : high tech