Appareils connectés : comment les nettoyer ?

Publié le 
Appareils connectés : comment les nettoyer ? / iStock.com-fotostorm
Appareils connectés : comment les nettoyer ? / iStock.com-fotostorm
En quelques années, les objets connectés se sont infiltrés dans notre quotidien, jusqu’à nous suivre partout : dans les transports, au bureau, à la maison, et parfois même aux toilettes. Une omniprésence peu hygiénique car, si nous nous avons le réflexe de nous laver souvent les mains, nous négligeons l’entretien de nos appareils connectés. Le saviez-vous ? Notre téléphone portable, constamment greffé à nos doigts ou à nos oreilles peut être jusqu’à vingt fois plus sale qu’une cuvette de toilettes. Comment nettoyer nos appareils électroniques connectés, et à quelle fréquence ? Focus sur les produits et techniques de nettoyage par catégorie d’objets.


Les ordinateurs portables

Que l’on travaille avec ou qu’on l’utilise pour le plaisir, l’ordinateur portable est un objet indispensable de notre quotidien. Du bout de nos doigts, nous y déposons des centaines de milliers de bactéries et de germes qui prolifèrent entre ses touches. Dépendamment de l’utilisation que l’on en fait, l’ordinateur portable doit être nettoyé à une fréquence moyenne d’une fois par mois. Avant de débuter la session de nettoyage, il convient de s’assurer que l’ordinateur soit hors tension. Le clavier se dépoussière à l’aide d’une brosse douce – du même calibre que les brosses utilisées pour le maquillage – dont le travail peut être complété par une bombe à air comprimé qui permet de déloger les particules de poussière cachées entre les touches. Attention à ne pas utiliser d’aspirateur, au risque d’endommager les différentes composantes de l’ordinateur. La surchauffe de l’appareil peut être causée par l’accumulation de poussière dans le ventilateur. La bombe à air comprimé permet de dégager le ventilateur en éliminant les particules. Enfin, les éventuelles taches se retirent à l’aide d’un chiffon très légèrement imbibé d’alcool. Une fois l’ordinateur sec, il peut être rallumé sans danger.

Les tablettes et les smartphones

Les tablettes et smartphones ont en commun d’être équipés d’écrans tactiles criblés de capteurs hypersensibles. Les fabricants de produits tactiles traitent ces capteurs avec de nombreux produits chimiques permettant d’optimiser leur sensibilité au contact des doigts des utilisateurs. La sensibilité des capteurs diminue naturellement avec la fréquence d’utilisation. L’utilisation en parallèle de produits chimiques supplémentaires pour le nettoyage des écrans contribue à la diminution de cette sensibilité. C’est la raison pour laquelle les fabricants recommandent de ne pas utiliser de produits chimiques pour nettoyer leurs produits. Un simple chiffon légèrement imbibé d’eau et appliqué délicatement suffit à faire disparaître les traces de poussière et de doigts sur les écrans. Pour la poussière, l’utilisation d’un chiffon microfibre permet d’éviter les rayures et de préserver l’état des coques. Comme pour les ordinateurs portables, mieux vaut mettre l’appareil hors tension avant d’effectuer le nettoyage, dans le but d’écarter tout risque électrique.

Les montres connectées

Si elles sont également tactiles et équipées d’écrans, les montres connectées ont cette particularité d’être attachées à notre poignet à l’aide d’un bracelet, continuellement exposé à la saleté et à la sueur. En ce sens, leur entretien s’effectue à une fréquence plus régulière. La montre mise hors tension peut se nettoyer à l’aide d’un mélange d’eau et de savon tiède ou d’eau et de vinaigre (solution à 5%), d’un chiffon et d’un coton-tige pour les zones difficiles à atteindre. Veillez à ne pas tremper intégralement la montre dans l’eau, surtout si celle-ci n’est pas identifiée comme étant étanche. Compte tenu de la fréquence d’utilisation et de port de la montre connectée, il est conseillé de nettoyer l’écran tous les jours et le bracelet sur une fréquence hebdomadaire.

Les écouteurs

Suspendus à nos cous dans le métro ou enfoncés dans nos oreilles en pleine rue, les écouteurs sont d’authentiques nids à microbes. La première mesure à prendre pour éviter la prolifération bactérienne consiste à éviter de partager ses écouteurs. En effet, les germes, les utilisant comme vecteurs, passent allégrement d’une oreille à une autre. Si l’on est propriétaire d’un casque audio, il convient de le nettoyer légèrement chaque jour. Les casques dotés de coussinets en cuir doivent être tamponnés à l’aide d’une lingette et d’une solution permettant la stérilisation des coussinets. Pour les écouteurs, l’application d’un simple chiffon imbibé d’eau savonneuse peut faire des merveilles. Les éventuelles parties détachables en silicone  ou les parties en métal peuvent être travaillées à l’aide d’une brosse sèche appliquée délicatement.  

Cet article a recueilli 4 avis. 100% des utilisateurs ont trouvé cet article "pratique".