Quand le parcours de sinistre devient parcours du combattant

Publié le 
La gestion de sinistre : un vrai parcours du combattant !
La gestion de sinistre : un vrai parcours du combattant !
Découvrir que l’on a été victime d’un sinistre n’est jamais une bonne nouvelle. Après le premier choc passé, vient le temps des démarches administratives souvent longues et compliquées, un parcours du combattant que nous sommes beaucoup à redouter.


Déclarer le sinistre

Incendie, dégats des eaux ou encore cambriolage : en cas de sinistre, le premier réflexe à adopter, après l’appel à un dépanneur si nécessaire, est bien entendu celui de la déclaration à l’assureur ! Pour obtenir une indemnisation, cette dernière doit être faite dans les 5 jours. Comment déclarer ce sinistre ? Quels documents fournir ? Ce n’est jamais simple à déterminer... ; Pour connaître la procédure appliquée par votre assureur, un appel téléphonique préalable est souvent conseillé. Dans le cas d’un dégât des eaux, un constat à l’amiable, à remplir avec les tiers impliqués, vous sera également demandé.



Evaluation du montant des dommages

Il s’agit de la seconde étape et non la moindre puisqu’elle nécessite souvent de faire appel à des experts chargés d’estimer le montant des biens endommagés et des travaux de réparation à faire. Des factures, des photographies peuvent suffire à l’estimation mais dans bien des cas, les experts devront se déplacer pour constater les dommages. Suite à ces estimations, des négociations avec les assureurs peuvent être entamées, notamment lorsque l’indemnisation proposée paraît trop faible.

La remise en état

Enfin, qui dit sinistre, dit logement endommagé et travaux ! Pour ce faire, il est souvent nécessaire de multiplier les devis auprès des entreprises afin de sélectionner l’offre la plus intéressante, une étape primordiale mais non moins longue et stressante.