Le principe de la circulation alternée

Publié le 
 Le principe de la circulation alternée
 Le principe de la circulation alternée
La pollution aux particules fines dans l'atmosphère est une pollution chimique liée aux activités humaines. D'un diamètre inférieur à 2,5 microns, ces particules sont particulièrement toxiques pour la santé et peuvent provoquer des maladies telles que des cancers, de l'asthme, des allergies et des maladies respiratoires ou cardio-vasculaires. Quant au dioxyde d'azote, émis par les moteurs diesel, il peut générer également de l'asthme ou des affections pulmonaires chez les enfants.


La circulation alternée en pratique

Ce principe, mis en place pour abaisser le taux de pollution aux particules fines, oblige les voitures des particuliers et les deux-roues immatriculés à circuler un jour sur deux :

  • Les jours pairs, seuls les véhicules qui disposent d'une immatriculation dont le chiffre est pair sont autorisés à rouler.

  • Les jours impairs, seuls les véhicules dont l'immatriculation est impaire peuvent circuler.

La circulation des poids-lourds de plus de 3,5 tonnes est interdite quel que soit le jour. Toutefois sont autorisés à rouler :

  • les voitures qui transportent au moins trois passagers ;

  • les véhicules d'incendie, de secours et les ambulances;

  •  les voitures qui assurent le transport des handicapés, des médicaments et des personnes décédées ;

  • les camions poubelles, citernes et frigorifiques.

  • les véhicules de chantier, de dépannage, de déménagement et de transports de fonds ;

  • les voitures électriques ou hybrides ;

  • les cars ;

  • les taxis ;

  • les véhicules d'auto-école.

  • certains véhicules de professionnels tels que ceux des conducteurs de bus ou de métro pour qu'ils puissent rejoindre leur travail, des représentants de commerce et des journalistes ;

  • les camionnettes et utilitaires de moins de 3,5 tonnes ;

  • les véhicules immatriculés à l'étranger.

En cas de non respect des consignes, les contrevenants sont passibles d'une amende de 22, 35 ou 75 euros et d'une immobilisation du véhicule avec mise en fourrière possible. Surveillez votre calendrier, les contrôles de police sont nombreux et préférez les transports en commun pour vous déplacer. Ils sont gratuits pendant le pic de pollution.

Les mesures à prendre

A ce dispositif routier est assortie une série de mesures destinés aux habitants de la région et particulièrement aux plus fragile, comme les personnes âgées, les enfants et les personnes souffrant de troubles respiratoires. Il est ainsi recommandé :

  • d'éviter de prendre la voiture ;

  • de ne pas allumer sa cheminée ;

  • de limiter les déplacements à l'extérieur ;

  • de ne pas faire de sport à l’extérieur et particulièrement de courir. En effet, asthmatique ou pas, les particules inhalées en grande quantité peuvent entraîner une inflammation pulmonaire ;

  • de ne pas utiliser de poussette lorsqu'elle expose l'enfant à hauteur des pots d’échappement.

Cet article a recueilli 1 avis. 100% des utilisateurs ont trouvé cet article "pratique".