Listeria, listériose : tout savoir sur cette infection alimentaire

Publié le 
Listeria, listériose : tout savoir sur cette infection alimentaire / iStock.com - ClaudioVentrella
Listeria, listériose : tout savoir sur cette infection alimentaire / iStock.com - ClaudioVentrella
Elle représente 0,1% des infections alimentaires et touche environ 400 personnes par an en France dont 65 en meurent ; la listériose est rare mais potentiellement dangereuse. De quoi s’agit-il exactement ? Quels sont les symptômes ? Comment prévenir cette infection ? Nos réponses.


Qu’est-ce que la listériose ?

La listériose est une infection alimentaire. Elle se transmet donc par l’ingestion d’aliments ayant été contaminés par une certaine bactérie dangereuse : la Listeria monocytogenes. 

Les personnes touchées par la listériose sont en général celles qui ont un système immunitaire fragile suite à une maladie ou au suivi d’un traitement. Les personnes âgées, les femmes enceintes et les nouveaux-nés sont aussi des personnes à risques.

Listériose : quels symptômes ?

Les symptômes de la listériose se manifestent dans les deux jours à deux mois après la consommation d’aliments contaminés par la fameuse bactérie Listeria monocytogenes. 

Parfois les symptômes passent inaperçu. Dans d’autres cas, des diarrhées, des symptômes grippaux, des troubles neurologiques (méningites, méningo-encéphalites...) ou encore une septicémie peuvent être observés. 

Chez la femme enceinte, la listériose peut provoquer un avortement ou une naissance prématurée. Quant aux nouveaux-nés atteints, ils peuvent souffrir de problèmes pulmonaires et neurologiques sévères. Parfois, malgré un traitement antibiotique précoce, les bébés ne survivent pas à l’infection.

Règles à suivre pour éviter une contamination

Réduire les risques de développer la listériose est possible en suivant quelques règles simples. Tout d’abord, il faut savoir que la Listeria monocytogenes résiste au froid et peut se multiplier à 4°C. Elle se plait donc dans nos réfrigérateurs qu’il faut ainsi nettoyer régulièrement à l’eau de Javel. 

Il faut aussi bien laver ses légumes, enlever les croûtes des fromages, bien cuire les plats prêts à consommer, respecter les dates limites de consommation et séparer les aliments cuits des aliments crus. Se laver les mains avant et après avoir cuisiné ces derniers est également recommandé.

Il faut aussi bien nettoyer les ustensibles et plans de travail qui ont été en contact avec des aliments crus. Enfin, consommer rapidement les produits après ouverture est essentiel.

Cet article a recueilli 3 avis. 100% des utilisateurs ont trouvé cet article "pratique".