Les maladies du chat : les puces

Publié le  - Mis à jour le 
Traiter les puces du chat
Traiter les puces du chat
Les puces sont des parasites à prendre au sérieux, car d'une part ils peuvent transmettre des graves maladies à votre chat, mais ils invahissent aussi votre habitat. Il faut alors savoir reconnaître les puces, les symptômes de votre chat, et appliquer les traitements requis.


Qu’est-ce qu’une puce

La puce est le parasite externe le plus fréquent chez les animaux de compagnie, à savoir les chats et les chiens. Elles peuvent vivre jusqu’à deux semaines et divisent leur temps entre l’occupation du pelage de l’animal et du sol. Ainsi, lorsqu’elles ne piquent pas votre animal pour se nourrir de son sang, elles pondent leurs œufs à même votre parquet, voire dans vos tapis. Ces larves se développeront en puces une fois les conditions optimales à leur transformation. Votre habitat, tout comme votre chat, peut donc être envahi par les puces.

Détecter les puces chez le chat

Le signe le plus évident témoignant de la présence de puces est un chat qui se gratte tout le temps. Néanmoins, avec une attention plus particulière portée à votre animal, vous pouvez vous-même vous rendre compte des puces. Pour cela, rebroussez le poil du chat, ce qui vous permettra de mieux apercevoir sa peau. Si vous n’apercevez pas les puces, c’est en partie dû au fait qu’elles sont mobiles. Il vous sera difficile de les trouver. Sachez néanmoins les reconnaître : elles sont de couleur marron foncé et mesurent pas plus de 2 mm. Vous pouvez aussi faire attention à leurs déjections, noires ou rougeâtres.

Il existe d’autres signes distinctifs de la présence de puces, comme lorsque votre chat perd ses poils ou présente des rougeurs à la base de sa queue. Autrement, si votre chat est allergique à leurs piqûres, vous remarquerez alors des boutons sous son ventre ou derrière ses cuisses. Soyez vigilant au ténia, ce long ver solitaire de l’intestin à l’origine de troubles digestifs. Votre chat peut en être victime à cause des puces. À ce moment, vous remarquerez des boules similaires à des grains de riz au niveau de l’anus.

Quels traitements contre les puces chez le chat

Tout d’abord, pour prévenir l’apparition des puces et les repousser, plusieurs insectifuges existent. Vous avez le choix entre les colliers antipuces, une lotion, de la poudre, un spray ou des pipettes. Ces dernières sont très efficaces. Pour appliquer la pipette, rebroussez les poils de la nuque de votre chat et versez-y le contenu. La nuque est l’endroit idéal car le chat ne pourra pas lécher. Veillez à ne pas étaler le produit avec vos doigts car cela réduira son efficacité. Remettez ensuite les poils de votre chat en place. Vous pouvez également laver votre chat de temps en temps.

Vous pouvez opter pour des suspensions orales qui sont à mélanger avec la nourriture de votre chat. Une fois que la puce aura piqué votre animal, elle deviendra stérile car elle ingèrera le composé. Elle ne mourra pas dans l’immédiat mais ne pourra plus faire de petits.

Attention aux produits antipuces pour chiens, qui ne sont pas recommandés pour les chats ! Certains peuvent être très dangereux et entraîner la mort de l’animal, en passant par des convulsions.

Si même traité, votre chat continue à se gratter et que les symptômes persistent, consultez votre vétérinaire.

Enfin, n’oubliez surtout pas de traiter votre habitat, notamment le panier de votre chat, vos tapis, et toutes zones à l’abri du froid qui pourraient accueillir des puces, comme les lattes d’un parquer. Certaines pipettes traitent à la fois l’animal et le foyer.

Cet article a recueilli 1 avis. 100% des utilisateurs ont trouvé cet article "pratique".

Les catégories relatives à cet article : animaux de compagnie