Quels arbres fruitiers mettre sur son balcon ?

Publié le 
Quels arbres fruitiers mettre sur son balcon ? / iStock.com - jeanhoffmann
Quels arbres fruitiers mettre sur son balcon ? / iStock.com - jeanhoffmann
Quoique l’on puisse penser, les arbres fruitiers ne sont pas seulement destinés aux grands jardins et aux vergers. Les fruitiers nains s’adaptent à toutes les configurations extérieures, même les plus étroites, comme les terrasses et les balcons. Découvrez notre sélection d’arbres fruitiers pour balcons, ainsi que nos conseils de plantation et d’entretien.


Une taille adaptée à la vie en pot

Les propriétaires de balcons ont tendance à limiter leurs aménagements paysagers extérieurs, de peur de manquer de place. Il est désormais possible de se procurer des fruitiers nains, des arbres miniatures issus de mutations spontanées et de sélections de porte-greffe. Ce choix d'arbres fruitiers est idéal. Ces copies miniatures mesurent environ un tiers de la taille moyenne des arbres de leur espèce. Ils fournissent cependant des fruits de calibre analogue, en plus petite quantité. Leur gabarit leur permet de s’adapter à tous types d’espaces extérieurs, notamment les plus restreints, et leur floraison tardive garantit leur résistance au gel. En terrasse, il convient de les empoter dans un bac ou un pot de bonne taille afin de leur permettre un développement optimal. Votre balcon sera bien vert.

Les incontournables

Les fruitiers les plus populaires sont ceux qui produisent les fruits les plus consommés. Les pommiers et les poiriers nains s’accommodent facilement à la vie sur un balcon ou une terrasse. Ils offrent l’avantage esthétique d’une belle floraison et la garantie d’une occultation efficace. Pour les pommiers, les colonnaires (en forme de colonne) sont préférés pour leur gabarit commode pour les espaces restreints.

Les champions de la récolte

Quoi de plus agréable que de cueillir une pêche ou une nectarine sur sa terrasse en été ? Contrairement aux pommiers et aux poiriers, la croissance des brugnoniers, des pêchers ou encore des abricotiers est conditionnelle à un climat très favorable. Ces fruitiers se plairont sur des balcons et terrasses exposés au soleil. Peu expansifs, ces fruitiers fournissent un feuillage toutefois abondant et un excellent rendement, allant de 3 à 5 kg de fruits par récolte.

Les arbres fruitiers élégants

La floraison des pruniers et des cerisiers est une source d’enchantement à chaque printemps. La densité de leur feuillage combiné à la multiplicité de leurs fleurs délicates permet une occultation élégante entre deux balcons. En pot, ces arbres peuvent mesurer jusqu’à 2 mètres.

Comment choisir un fruitier nain ?

Avant de sauter le pas et d’acheter un fruitier nain, il convient de bien étudier l’orientation de votre espace extérieur. Le taux d’ensoleillement, ainsi que le climat de votre région conditionneront le choix de l’espèce. Concernant l’arbre en lui-même, préférez un fruitier autofertile, c’est-à-dire fécondables par son propre pollen, sauf si vous souhaitez investir dans deux ou plusieurs arbres compatibles pour la pollinisation.

Comment planter un fruitier en pot ?

La plantation des arbres nains fruitiers s’effectue aux alentours du mois de mars. Remplissez votre bac ou votre pot d’un mélange composé d’environ 2/3 de terre naturelle et d’environ 1/3 de terreau. Les terreaux biologiques à base de fumier assurent une belle croissance. Le volume de terre détermine la pousse des racines ainsi que la durabilité de votre arbre. Assurez-vous que le bac soit perforé afin de garantir le drainage de l’eau. Une garniture en graviers conserve l’humidité. Après plantation, arrosez votre arbre généreusement afin que les racines se placent. La promiscuité entre les arbres fruitiers n’est pas un problème, cependant, si vous disposez plusieurs arbres dans un même bac, un espacement d’au moins cinquante centimètres est nécessaire.

Comment entretenir ses arbres fruitiers nains ?

Pour l'entretien des arbres fruitiers, l’arrosage régulier est essentiel à leur survie et à leur croissance. Si l’opération consiste à éviter le desséchement de la terre, elle s’effectue avec raison. En effet, un arrosage trop abondant risquerait de noyer les racines de votre arbre. Au printemps, surveillez l’apparition des pucerons. La pulvérisation d’un fongicide peut être nécessaire pour protéger les arbres fruitiers à noyaux de la monoliose. N’hésitez pas, également au printemps, à renouveler l’engrais. L’été est la saison de la récolte, durant laquelle il convient d’arroser abondamment vos fruitiers, surtout s’ils se trouvent sur une terrasse ensoleillée orientée plein sud. Il est important d’éviter tout traitement durant la formation des fruits, ceci afin qu’ils puissent croître, être récoltés et consommés sans danger. Comme nous l’avons évoqué plus haut, les fruitiers nains offrent une excellente résistance aux températures froides et au gel, grâce à leur floraison tardive. De ce fait, ils peuvent continuer à vivre dehors en hiver, protégés de manière adéquate, sauf dans les régions les plus froides du pays. Le rempotage de votre fruitier s’effectue une fois par an, idéalement au printemps, dans un pot plus grand avec du terreau neuf et de l’engrais frais.

Cet article a recueilli 3 avis. 100% des utilisateurs ont trouvé cet article "pratique".