Sports extrêmes : tout savoir sur le kitesurf

Publié le 
Sports extrêmes : tout savoir sur le kitesurf / iStock.com - ohrimalex
Sports extrêmes : tout savoir sur le kitesurf / iStock.com - ohrimalex
Inventé dans les années 70, le kitesurf se développe dans les années 90 et trouve ses marques pour devenir aujourd’hui une activité nautique tendance. Son principe est simple : le surfeur évolue sur l’eau à bord d’une planche et porte un harnais, relié au kite : un cerf-volant ou encore une voile qui le tracte. Mais ce sport, bien que très accessible, reste dangereux et doit obéir à des règles précises.


Apprendre à l’école

Vous souhaitez vous initier au kitesurf ? Se former tout seul est déconseillé. Adressez-vous plutôt à une école du réseau des Écoles françaises de kitesurf, il en existe une centaine en France. Un stage d’environ une semaine, vous permet d’acquérir les techniques pour faire décoller l’aile et réaliser des bords. Cette formation vous permet également d’utiliser un matériel adéquat pour pratiquer en sécurité. En effet, un matériel de mauvaise qualité ou mal utilisé  peut être dangereux.

 Le kitesurf peut se pratiquer à partir de 35 kg, mais il s’adresse à de bons nageurs et, comme tous les sports extrêmes, à un public en bonne condition physique. Par ailleurs, le site de pratique doit être adapté afin de limiter les risques d’accident.

Un équipement spécialisé

En quelques années, la qualité des kitesurfs a considérablement évoluée et utilise des matériaux composites qui rendent la discipline plus sûre. Le matériel comprend :

  • L’aile : c’est la voile qui va permettre au planchiste de se déplacer. Elle peut être à boudins gonflables, dont les formes varient en fonction du niveau de pratique, ou à caisson, inspirée du parapente et rapide à gérer.
  • La planche : elle peut être directionnelle et disposer d’un sens de navigation comme les surfs, les planches de longue distance ou les planches de vitesse. En revanche, les planches bidirectionnelles ou twin-tips sont symétriques et permettent d’évoluer aussi bien dans un sens que dans l'autre. Depuis 2014, le foil, une nouvelle planche équipée d’un mât au bout duquel est fixé une aile, permet de naviguer avec très peu de vent.
  • Le harnais : il assure la traction de l'aile au corps du surfeur et peut être un harnais ceinture, placé dans le dos ou de type culotte, semblable à un baudrier.
  • Les lignes : elles transmettent la traction au harnais du kitesurfeur. Elles sont placées à l’avant et à l’arrière de l’aile et sont reliées à une barre que le surfeur utilise pour naviguer.

Cet article a recueilli 2 avis. 100% des utilisateurs ont trouvé cet article "pratique".