Tout savoir sur la névralgie faciale

Publié le 
Tout savoir sur la névralgie faciale / iStock.com - SIphotography
Tout savoir sur la névralgie faciale / iStock.com - SIphotography
Les troubles de la sensibilité de la face sont très douloureux lorsqu'ils sont initiés par le nerf trijumeau. Ce dernier comporte trois axes, qui ont pour territoire le front, la zone nasale et la mâchoire. Généralement, les atteintes se localisent d'un seul côté du visage (droit ou gauche). Deux types de névralgie sont identifiés : la névralgie essentielle du trijumeau qui touche les femmes vers 50 ans et qui n'ont pas de cause identifiée et la névralgie secondaire, produite par la compression ou l'irritation du nerf induite par d'autres pathologies.


Identifier les causes de la névralgie

Lorsqu'il s'agit d'une névralgie essentielle, les examens ne parviennent pas à mettre en évidence les causes de la compression du nerf. Cela se produit dans la moitié des cas.

Toutefois, quand la névralgie est secondaire, un certain nombre de maladies peuvent être à l’origine des douleurs :

  • les infections ORL ;

  • le zona ;

  • les maladies touchant la région bucco-dentaire ;

  • la sclérose en plaques ;

  • les tumeurs neurologiques ou ORL.

Manifestation de la maladie

La névralgie faciale essentielle peut apparaître brutalement et généralement chez des adultes. Ses signes les plus évidents sont :

  • une douleur intense ressentie comme une décharge électrique, un coup de couteau ou un arrachement, au niveau d'une des trois zones du visage concernées par le nerf trijumeau.

  • Des accès discontinus, de quelques secondes à quelques minutes sans trouble séquellaire pendant les périodes d'accalmie.

  • Des intervalles variables entre douleur et calme.

  • Une douleur qui peut être déclenchée par un mouvement, comme le fait de mastiquer, ou par l'attouchement d'une zone très localisée.

Lorsque qu'il s'agit d'une névralgie secondaire, la douleur concerne un ou plusieurs territoires de la face et agit de façon continue.

Lors de la consultation, le médecin va chercher à identifier les signes de la névralgie et l’éventuelle présence d'une maladie pouvant être confondue avec une névralgie faciale (en particulier le zona). Des analyses complémentaires (IRM cérébrale et examens biologiques) peuvent être prescrits si une cause est suspectée.

Le traitement proposé

Le traitement médical repose sur la prescription d'antalgiques spécifiques des douleurs d'origine nerveuse. Il peut s'agir de :

  • carbamazépine ou phénytoïne ;

  • d'antiépileptique ;

  • d'antidépresseur ou de neuroleptique.

Dans de rares cas, un traitement chirurgical peut être proposé. Il s'agit alors d'isoler les structures qui compriment la racine du nerf facial, ou de détruire un ganglion de Gasser (un des centres nerveux en cause) par ponction externe, radiochirurgie par Gamma Knife ou opération chirurgicale.

Cet article a recueilli 2 avis. 50% des utilisateurs ont trouvé cet article "pratique".