Emploi : trouver un job d'été à l'étranger

Publié le 
Trouver un job d'été à l'étranger / iStock.com - Petar Chernaev
Trouver un job d'été à l'étranger / iStock.com - Petar Chernaev
Les bonnes raisons pour partir travailler quelques semaines à l'étranger ne manquent pas : voir du pays, améliorer son niveau de langue, se faire de nouveaux amis, tester ses capacités à se débrouiller seul, enrichir son CV, etc. Toutefois, les salaires et les conditions de travail sont très différents d'un pays à l'autre et les frais engagés pour rechercher un emploi, puis ensuite vivre sur place risquent parfois d'être plus élevés que les salaires perçus.

Optimiser ses chances de trouver un emploi

Beaucoup de jeunes souhaitent travailler hors de nos frontières pendant l'été, mais les offres sont rares. Aussi, ne tardez pas à lancer vos recherches : certaines formalités, telles que les demandes de visa, les assurances, les équivalences de diplômes, etc. peuvent souvent prendre du temps. Et il faut aussi penser à trouver un logement dans le pays d'accueil !

Que vous postuliez pour un emploi dans la restauration, le tourisme, l'animation ou les travaux agricoles, il est nécessaire de rédiger son CV dans la langue du pays et de l'adapter aux codes en vigueur. En effet, selon les pays, certaines informations ne doivent pas figurer sur les CV, sous peine de les voir directement atterrir dans la corbeille à papier. Ouvrir un compte bancaire peut également s’avérer indispensable pour percevoir son virement.

Éviter les galères

Avant de vous lancer, un certain nombre de précautions vous permettront de gagner du temps et surtout d'éviter les mauvais plans une fois sur place. Ainsi, prévoyez de :

  • Vérifier vos droits et les autorisations nécessaires du pays avant de lancer votre demande d'emploi.

  • Partir avec une petite réserve d'argent dans laquelle vous pourrez puiser en cas de besoin.

  • Mettre à jour votre sécurité sociale et votre assurance et vous assurer qu'elles fonctionnent dans le pays où vous vous rendez.

  • Éviter de dépenser dans des structures d'offres d'emploi qui sont onéreuses et souvent peu fiables.

  • Faire le calcul des dépenses et des gains : la coût de la vie dans certains pays peut vite se révéler dissuasif.

  • Établir une liste de contacts francophones, toujours utile en cas de nécessité ou si vous ne maîtrisez pas parfaitement la langue du pays d'accueil.

Cet article a recueilli 1 avis. 0% des utilisateurs ont trouvé cet article "pratique".