3 astuces pour vous préparer dès à présent au passage à l’heure d’hiver

Article mis à jour le 

Dans la nuit du samedi 25 au dimanche 26 octobre, à 3 heures précise, nos montres passent à l’heure d’hiver. Un dispositif pensé au départ pour économiser de l’énergie, mais qui peut entraîner un certain décalage pendant les jours qui suivent. Voici quelques conseils à appliquer dès maintenant pour ne pas ressentir ce changement.

C’est déjà ce week-end qu’a lieu le changement d’heure. Dimanche, à 3 heures du matin, il faudra en pratique soustraire 60 minutes à l’heure habituelle, soit reculer d’une heure. Comme chaque année, ce passage à l’heure d’hiver a pour but de faire économiser de l’énergie. Reste qu’il peut également entamer la vôtre.

Toutefois, ce changement qui intervient le dernier dimanche d’octobre est évidemment moins difficile à vivre que celui d’été. Ainsi, 8 % des adultes se diraient gênés par ce dernier, contre 21 % pour le changement de mars. Rappelons que le sommeil fonctionne sur la base du rythme circadien, qui s’appuie sur des tranches de 24 heures. Or, si ce cycle est modifié, c’est l’ensemble du système qui s’en trouve perturbé. Autrement dit, le changement d’heure a des conséquences identiques à un jet lag. Pour cette raison, un certain nombre de recommandations sont bonne à appliquer pour éviter de se sentir décalé.

Faites-en sorte de vous coucher plus tard dès ce soir

L’idéal est de prendre en compte le changement d’heure en avance, et pas l’inverse. En principe, les spécialistes conseillent de s’y prendre une semaine à l’avance et de retarder le coucher de 10 minutes chaque jour, mais il est aussi possible de le repousser de 30 minutes à partir de ce soir, et de 30 autres le samedi. Objectif : resynchroniser l’organisme.

Régler votre montre et votre réveil selon l’heure d’hiver la veille

Pour les spécialistes, il est préférable de retarder sa montrer et de l’aligner sur "la nouvelle heure" la veille du changement effectif. Une façon de préparer son corps au changement avant même qu’il n’intervienne réellement.

Dimanche, oubliez la grasse matinée

Pour beaucoup, passage à l’heure d’hiver rime avec allongement de la durée du sommeil. Eh bien, ce n’est pas recommandé. Plutôt que de prolonger la grasse matinée du dimanche d’une heure, il faut au contraire se réveiller à l’ancienne heure. Et dernière chose : ne pas négliger l’exposition à la lumière matinale, ce afin d’éviter toute carence en vitamine D, notamment.

Sources : ladepeche, pratique.fr, metronews