Les APL rabotées de 225 millions d'euros en 2016

Article mis à jour le 

Le ministère du Logement va réduire les APL en 2016 et 2017
Le ministère du Logement va réduire les APL en 2016 et 2017

Dans le projet de budget pour 2016 rendu public ce mercredi, l’on apprend que le ministère du Logement devra réaliser une économie de 225 millions d’euros sur les aides personnalisées au logement (APL). Un coup de rabot qui servira notamment à compenser les dépenses liées à l’accueil des réfugiés, et à financer l’"aide à la pierre".

Le gouvernement envisage de réduire le budget des aides personnalisées au logement (APL), si l’on en croit le projet de budget pour 2016 présenté ce mercredi 30 septembre. Une décision visant à compenser les dépenses supplémentaires (150 millions d’euros) relatives à l’"aide à la pierre" - subventions aux bailleurs sociaux pour la construction d’HLM - et les 120 millions d’euros alloués au renforcement de des capacités d’accueil des réfugiés.

Rappelons que les APL, versées sous conditions de ressources, représentent une dépense de 15,5 milliards d’euros. Il s’agit du principal poste de dépenses du ministère du Logement. Le coup de rabot devrait, selon le projet de budget du gouvernement, s’élever à 225 millions d’euros en 2016 et 314 millions d’euros en 2017. En pratique, l’APL sera dégressive pour certains bénéficiaires, tandis que les employés de moins de 25 ans ne disposeront dorénavant plus d’une dérogation avantageuse. Ces derniers devront notamment renseigner leur revenu annuel réel et non plus le montant de leur première fiche de paie. 500 000 ménages verront ainsi leurs APL baisser.

 

Sources : lepoint, franceinter