Quand les Bidochon se mettent à la page du développement durable

Article mis à jour le 

Voilà 30 ans que Christian Binet tisse à travers la bande dessinée culte Les Bidochon l'existence d'un couple de français moyen naïf et victime de toutes les modes. Dans le nouvel opus, Robert et Raymonde s'inquiètent du devenir de notre chère planète.

On pourrait se moquer inlassablement des mésaventures des Bidochon, railler leur ignorance et leur crédulité. Seulement, au bout du compte, Robert et Raymonde ne font finalement que nous renvoyer une image à peine déformée de ce que nous sommes. Parce que les Bidochon, c'est nous. Pour leur nouvelle aventure, les deux ingénus s'intéressent au développement durable et projettent même de sauver la planète sur les conseils avisés de leurs amis "bobos" et "jusqu'au boutistes" Gisèle et René. Vaste programme.

Pour devenir écolo, concept qui reste pour lui un peu obscur, le couple va bientôt se lancer à la recherche d'une fuite d'eau, même s'il faut pour cela sacrifier au passage une bonne vieille bouteille de Bordeaux. Raymonde va aussi tenter d'initier Robert au tri sélectif à l'aide d'une notice en néerlandais dénichée sur Internet. Problème : les éboueurs finissent par arriver et les Bidochon n'ont toujours pas terminé de trier leurs ordures.

À l'aide de nombreuses anecdotes plus drôles les unes que les autres, Christian Binet s'autorise quelques piques qu'il adresse volontiers aux pratiques parfois risibles des adeptes de la décroissance. Mais il n'hésite pas non plus à moquer notre ignorance parfois alarmante à l'égard du développement durable. Un cocktail réjouissant.

Les Bidochon, tome 21, LesBidochon sauvent la planète, Christian Binet, Fluide Glacial, 2012.

Prix : 10,50 €