Crèches : les pénalités pour les parents en retard se banalisent

Article mis à jour le 

De plus en plus de municipalités font payer des amendes aux parents venant chercher leurs enfants trop souvent en retard...
De plus en plus de municipalités font payer des amendes aux parents venant chercher leurs enfants trop souvent en retard...

Afin d’enrayer les trop nombreux retards des parents venant chercher leurs enfants à la crèche, la municipalité d’Armentières a opté pour une mesure drastique : une pénalité de 5 euros. Passé 18h, heure limite pour récupérer ses enfants, l’amende s’appliquerait. Explications.

Nous évoquions ce phénomène en 2013 : de plus en plus de dispositifs d’amendes voient le jour en France, et ce qu’il s’agisse de l’école, de la garderie ou des centres de loisirs. Avec pour objectif de pénaliser les parents en retard lorsque vient le moment de récupérer leurs enfants – habitude tenace souvent très coûteuse pour les mairies.

Bien décidée à sanctionner les contrevenants ne respectant pas les horaires de garde, la municipalité d’Armentières (département du Nord) a choisi de sévir en leur imposant une pénalité de 5 euros. Une méthode à la fois pédagogique et énergique pour leur faire comprendre que le fait de dépasser l’heure limite de 18h n’est pas sans conséquence.

 

Des heures supplémentaires contraintes pour les agents de la ville

Interrogée par La Voix du Nord, un adjoint à l’Éducation, Jean-Michel Monpays, souhaite grâce à ce système enrayer les fâcheuses habitudes des parents, qui dérèglent l’organisation des services. Le coût pour la ville en ressort en effet augmenté, d’autant plus que le personnel est forcé de réaliser des heures supplémentaires, ajoute Monpays. Enfin, la tendance n’est pas sans interférer sur la vie personnelle des employés.

À noter toutefois qu’à l’inverse de nombreuses villes ayant opté pour des pénalités de 5 euros par quart d’heure de retard, Armentières a opté pour une méthode douce. "Plusieurs lettres de relance" seront ainsi envoyées aux parents concernés avant que l’amende ne s’applique réellement.

 

Sources : 20minutes, radins