Cyber Monday, le jour des bonnes affaires

Article mis à jour le 

Vous connaissez peut-être le "Black Friday", sorte de Noël avant l'heure ayant lieu chaque année aux États-Unis le lendemain de Thanksgiving. Sachez que pour réaliser des bonnes affaires, il y a aussi le Cyber Monday, qui se déroule aujourd'hui, lundi 26 novembre.

Comme souvent aux États-Unis, la journée du "Black Friday" a généré cette année des achats record.  En l'espace d'un an, les ventes par Internet ont gagné 21 % en comparaison à l'édition 2011 de l'évènement. Si l'enquête IBM  Digital Analytics Benchmark avait déjà enregistré une augmentation des ventes sur Internet de 17 % le jour de Thanksgiving, le bilan du vendredi 23 novembre se révèle plus impressionnant encore. Concernant les appareils mobiles – et ce d'autant plus pour les tablettes tactiles iPad en tête – les ventes ont bondi de 16,3 %. L'habillement et l'équipement ménager ne sont pas en reste, avec une hausse respective des ventes de l'ordre de 17 % et 28 % d'une année sur l'autre.

À en croire de nombreuses études, ce succès serait en passe d'établir un nouveau record aujourd'hui à l'occasion du Cyber Monday. Ce lundi, la journée a encore comme un goût de Noël avant l'heure pour de nombreux passionnés de nouvelles technologies. Durant 24h, smartphones, ordinateurs, jeux vidéo, réfrigérateurs ou encore tablettes tactiles font l'objet de promotions sur Internet. Une bonne façon pour les constructeurs de se débarrasser de leurs invendus et de réaliser un important chiffre d'affaires avant Noël. À quelques semaines des fêtes de fin d'année, c'est aussi une bonne occasion pour faire le plein de cadeaux. Tandis que certains magasins comme la Fnac n'ont pas hésité cette année à célébrer le "Black Friday" en France en proposant des ristournes à leurs adhérents, le Cyber Monday est aujourd'hui repris par quelques enseignes hexagonales.

Ainsi, quelques grands noms du e-commerce font aujourd'hui profiter leurs clients d'offres alléchantes. C'est le cas d'Apple, Amazon (pendant 5 jours), la Fnac ou encore Priceminister, qui affichent des rabais compris entre 10 et 50 % sur les produits High-Tech. Objectif : entrainer la même fièvre acheteuse que chez les consommateurs américains.