Décrocher un job dépendrait surtout de votre personnalité

Article mis à jour le 

Entretien d'embauche : ne pas oublier de sourire !
Entretien d'embauche : ne pas oublier de sourire !

Une tête bien faite vaut mieux qu’une tête bien pleine, c’est ce que semble confirmer une étude récente réalisée par LinkedIn. En effet, 31 % des recruteurs accorderaient plus d’importance aux qualités personnelles des candidats plutôt qu’aux stages effectués.

Un sondage a récemment été réalisé sur 309 recruteurs et 320 jeunes diplômés français inscrits sur LinkedIn. Les résultats suggèrent que les employeurs seraient plus regardants sur les qualités humaines des candidats plutôt que sur leurs stages.

D’après Laurence Bret-Stern, directrice marketing de LinkedIn, si les compétences techniques sont importantes aux yeux des recruteurs, les qualités humaines restent parmi les critères privilégiés à l’embauche. Les résultats de l’étude montrent ainsi que 35 % des employeurs et 32 % des jeunes diplômés accordent beaucoup d’importance aux compétences techniques. D’un autre côté, 31 % des recruteurs accordent plus de valeur aux qualités personnelles, contre 19 % pour les stages. Les candidats possédant une grande faculté d’adaptation, une attitude positive, de la créativité et un esprit d’équipe seraient les plus appréciés. Siegrid Tartanson, recruteuse chez Faurecia Group, avoue qu’en présence de plusieurs postulants sortant de grandes écoles, elle base son choix sur les qualités personnelles de chaque candidat.

En outre, une étude publiée en janvier par le Centre d’études et de recherches sur les qualifications ou Cereq fait ressortir que les différences en termes de savoir-être expliquent les écarts entre les salaires des jeunes diplômés. Ceux disposant de plus de compétences relationnelles, sociales et émotionnelles sont mieux payés que les autres.

Des qualités naturelles

Les employeurs dans le secteur des services apprécieraient particulièrement l’humilité des postulants. Selon Valérie Ader, cofondatrice du cabinet Colombus Consulting, un candidat qui ne salue pas le réceptionniste à l’accueil ne sera pas bien vu, car son métier de consultant l’amènera à parler aussi bien aux directeurs qu’aux techniciens. Pour sa part, Muriel Nicou, responsable des recrutements chez Axa France, explique qu’elle tient compte de 3 qualités essentielles, à savoir :

  • la faculté d’adaptation,
  • la capacité à travailler en équipe,
  • l’aptitude à convaincre les clients.

Des qualités développées sur les bancs des écoles

Félicité Gasparetto, responsable déléguée à l’insertion professionnelle à Sciences Po, met l’accent sur le savoir-être des étudiants. Cette école privilégie l’ouverture à l’international, l’interdisciplinarité et la pluridisciplinarité pour développer les qualités humaines de ses élèves.

Nicolas Bazin, responsable entrepreneuriat de l’École supérieure d’ingénieurs des travaux de la construction ou ESITC de Caen, explique que les élèves doivent effectuer un stage dans un environnement qui leur est inconnu pour développer leur faculté d’adaptation.

 

Sources: lemonde, newsand

Cet article a recueilli 2 avis. 100% des utilisateurs ont trouvé cet article "pratique".

Les catégories relatives à cet article : emploi