Pyramides : des capteurs infrarouges en passe de percer leurs secrets ?

Article mis à jour le 

La technologie infrarouge capable de révéler les secrets des pyramides ? - copyright Wikimedia Commons / Ricardo Liberato
La technologie infrarouge capable de révéler les secrets des pyramides ? - copyright Wikimedia Commons / Ricardo Liberato

L’Egypte s’apprête à lancer un projet consistant à découvrir notamment des chambres dérobées nichées dans les célèbres pyramides. La technologie infrarouge utilisée servirait aussi à comprendre le secret de fabrication de ces pharaoniques monuments funéraires.

La problématique peut sembler banale mais n’en reste pas moins une question insoluble auxquels les chercheurs n’ont toujours pas donné de réponse vraiment valable : quel est donc le mystère des pyramides ?  Pour tenter de résoudre cette énigme vieille de 4 500 ans, l’institut HIP (Héritage, Innovation, Préservation) et l’Egypte vont se servir d’une technologie infrarouge et de détecteurs dernier cri - sorte de drones - afin de cartographier les pyramides de Khéops et de Khephren. Rappelons que ces dernières comptent avec Mykérinos parmi les fameuses pyramides de Guizèh, situées au sud du Caire.

En pratique, le projet "Scan Pyramids" va se poursuivre jusqu’à fin 2016 et peut-être permettre aux chercheurs de comprendre comment ont été construits ces monuments. Les missions archéologiques n’avaient jusqu’à présent jamais permis de dévoiler précisément les techniques de construction utilisées pour ériger les pyramides. Ni même le travail des égyptologues ou des architectes. D’une hauteur de 146 mètres, la pyramide de Khéops a été façonnée il y a 45 siècles et est considérée comme l’une des sept merveilles du monde de l’Antiquité.

 

Des capteurs à même de révéler la chambre de Néfertiti ?

En parallèle de cette nouvelle mission, des détecteurs infrarouges comparables vont également servir à révéler potentiellement la chambre secrète de la reine Néfertiti. À cet effet, la technologie en question va passer au peigne fin la tombe de Toutankhamon dans la Vallée des rois aux abords de Louxor, où une ouverture dissimulée donnerait sur une chambre funéraire jusqu’ici insoupçonnée. Reste néanmoins à attendre le feu vert pour cette opération prévue pour fin novembre.

 

Sources : lemonde, lepoint