À quel âge partiront (vraiment) à la retraite ceux nés dans les années 1980 ?

Article mis à jour le 

À quel âge partirez-vous à la retraite ?
À quel âge partirez-vous à la retraite ?

Via une étude rendue publique lundi, la Direction de l’évaluation et des statistiques (DREES) souligne que si l’âge moyen de départ à la retraite est aujourd’hui d’environ 61 ans, il atteindra 64 ans dès 2045. Un constat mettant un peu de lumière sur les retraites, alors que les multiples réformes ne cessent de compliquer la lecture du dispositif.

C’est dorénavant une évidence : l’âge de départ à la retraite ne cesse de reculer. Sans surprise, les plus jeunes doivent donc de facto se préparer au changement. En l’état, si l’on considère les réformes du système des retraites français effectuées depuis 1993, la cessation d’activité attendra 2,5 à 3 ans de plus pour les générations 1960 à 1980. C’est en tout cas ce que met en lumière une récente étude de la Direction de la recherche, des études, de l’évaluation et des statistiques (DREES).

Pour ce faire, celle-ci s’est appuyée sur les prévisions financières du Conseil d’orientation des retraites (COR), qui évaluent l’âge de départ à la retraite moyen actuel à 61 ans, et celui de 2045 à 64 ans.


La retraite ? Pas avant près de 65 ans pour la génération 1980

S’agissant des hommes de la génération 1950, la DREES juge que l’âge de départ à la retraite est de 60,5 ans. Alors qu’il s’élèvera à environ 64,8 ans pour la génération 1980. En guise de lot de consolation, tout juste peut-on se dire que l’espérance de vie ne dépasse pas, pour la première, 24,3 ans à 60 ans (soit 84,3 ans). Alors que la seconde est de 27,9 ans au même âge (87,9 ans).

Dans les mêmes conditions, la DREES juge que l’âge moyen de départ pour les femmes est de 61,5 ans pour la première génération, et de 64 ans pour la seconde. Tandis que l’espérance de vie à 60 ans est respectivement de 29,5 ans et de 32,5 ans. Dans le détail, selon la DREES, il faut savoir que le relèvement à 62 ans au lieu de 60 de l’âge légal de départ à la retraite suppose pour la génération 1980 un décalage de 11 mois pour les femmes et de six pour les hommes. À noter enfin que l’étude souligne que les personnes disposant d’importants revenus sont les plus susceptibles de reculer leur cessation d’activité.


Sources : lefigaro, lesechos, lci