Titanic : sa réplique pourrait prendre la mer en 2018

Article mis à jour le 

Un milliardaire mégalomane souhaite reproduire à l'identique le Titanic pour une virée en mer en 2018
Un milliardaire mégalomane souhaite reproduire à l'identique le Titanic pour une virée en mer en 2018

Un Titanic II pour réussir là où le Titanic a échoué… c’est le défi que s’est lancé le milliardaire Clive Palmer ! L’homme politique australien estime détenir l’un des plus grands projets du 21e siècle. Objectif : construire une réplique exacte du célébrissime paquebot ayant sombré en plein milieu de l'Atlantique le 15 avril 1912. Folie des grandeurs, quand tu nous tiens.

La traversée inaugurale du Titanic II est programmée en 2018. Le paquebot ferait alors la liaison entre Jiangsu (Chine) et Dubaï (Émirats arabes unis). Tout comme son prédécesseur, ce bateau est donné insubmersible. Il faut dire que la compagnie Blue Star Line se donne les moyens pour réussir ce pari… à la différence près que des gilets de sauvetage sont cette fois prévus en nombre suffisant. Un chantier naval chinois est en charge des travaux de construction.

Tour d’horizon du Titanic II

James McDonald, directeur marketing chez Blue Star Line, se veut rassurant : le Titanic II sera bel et bien une copie conforme du Titanic. Les premières images de synthèse, qui ne sont pas sans rappeler le film éponyme de James Cameron, vont d’ailleurs dans le sens de cette promesse. On y voit un paquebot présentant une hauteur de 53 m et une longueur de 269 m. Les éléments ayant fait la renommée du Titanic seront également au rendez-vous. Parmi ceux-ci figurent le fameux grand escalier, le mobilier d'époque, les bains turcs, le café parisien… autant d’artifices qui ne manqueront pas de plonger les voyageurs dans un luxe surréaliste. Ce projet fait déjà des vagues dans le milieu des croisières de luxe. Les spéculations concernant le prix des réservations vont bon train chez les bookmakers, et certains seraient d’ores et déjà prêts à mettre 800. 000 dollars pour une suite de première classe.

Le Titanic II : une copie optimisée

Le Titanic II se distinguera toutefois de son prédécesseur par sa volonté de refléter l’image d’un paquebot du 21e siècle. Il se caractérisera notamment par des procédures modernes de sécurité. L’équipage aura à sa disposition des outils à la pointe de la technologie comme des systèmes de navigation numériques et des radars avant-gardistes. Tout cela fleure tout de même bon la vénalité et la gloire.

 

Sources : lefigaro, rtl