Voitures connectées : PSA et IBM s'associent pour contrer Google et Apple

Article mis à jour le 

Google aura-t-il du souci à se faire avec l'alliance PSA-IBM ? - iStockPhoto
Google aura-t-il du souci à se faire avec l'alliance PSA-IBM ? - iStockPhoto

La firme américaine IBM et le groupe automobile français PSA ont renforcé leur partenariat pour proposer une offre sur les services connectés embarqués. Un contrat qui va s’étendre sur sept ans.

Convaincus que l'avenir de l'automobile est fortement lié à celui des nouvelles technologies, PSA Peugeot-Citroën et IBM ont signé un partenariat l'année dernière. Mais ils ont annoncé le 22 avril dernier que celui-ci s'échelonnerait finalement sur sept ans. Objectif : mettre au point des services connectés mieux intégrés à bord des véhicules.

Vers l’arrivée de nouveaux systèmes embarqués

En s'associant, les deux entreprises souhaitent que les autres sociétés, principalement celles de l'Internet des objets, développent de nouveaux services embarqués. Selon la responsable Services connectés et mobilité de PSA, Brigitte Courtehoux, cette association entre les deux firmes vise à améliorer sensiblement l’agrément et le confort en voiture des consommateurs. En outre, les industries tierces pourront développer des services personnalisés.

Cette annonce survient alors qu’Apple, après Google, a manifesté son souhait d'investir dans le secteur des voitures autonomes. C’était lors du salon international de l'automobile de Genève. De fait, il est dès lors question du partage du futur poste de conduite de la voiture. S'il est clair que la fabrication du châssis, du moteur et de la carrosserie reviendra toujours aux constructeurs automobiles, qu'en sera-t-il du cockpit ? Sa conception reviendra-t-elle aux fournisseurs de services technologiques ? Affaire à suivre.


Source : bfmtv