Normes des appareils et installations électriques

Installation électriques et normes d'électricité
Installation électriques et normes d'électricité
Bien connaître les normes électriques est essentiel à la sécurité des biens et des personnes. Il existe des dispositions minimales de normes électriques dans les habitations. Elles concernent :le tableau ;les pièces d'eau ;les fils électriques.


Norme électrique : le tableau

Les installations électriques doivent être protégées par un disjoncteur de branchement. Il permet d'interrompre, en un lieu unique et facilement accessible, l'alimentation électrique en cas d'incident ou de travaux. Ce disjoncteur doit être relié à une prise de terre, associée à une protection par disjoncteur différentiel. Des disjoncteurs divisionnaires ou des fusibles coupe-circuits sont installés sur le tableau pour protéger les circuits du logement. La norme électrique prévoit également que le tableau doit avoir une réserve de 20 % pour assurer les extensions possibles de l'installation.

La norme électrique dans les pièces d’eau

Normes électriques dans une pièce d’eau
Normes électriques dans une pièce d’eau

Les installations électriques dans les pièces d'eau doivent impérativement respecter les normes électriques suivantes. En fait il s'agit de respecter les distances et volumes suivants :

  • volume 0. Il correspond à votre baignoire ou votre bac à douche. Tout appareil électrique et prise est formellement interdit ;
  • volume 1. Dans cette zone, seul le chauffe-eau a le droit d'être installé. Il doit être protégé contre toute projection d'eau. Pas question d'installer des interrupteurs, prises, appareils électriques ou un éclairage ;
  • volume 2. Certains appareils peuvent être installés : les appareils de chauffage et d'éclairage de classe II. Ils sont à double isolation, protégés contre les projections d'eau et sont estampillés NF. L'éclairage doit être au moins à 0,60 mètre de votre bac à douche ou baignoire ;
  • volume 3. L'autorisation est plus large. Elle concerne les interrupteurs et les appareils de classe I (comme le lave-linge, sèche-linge) avec la marque NF.


De plus, une liaison « équipotentielle » doit être installée dans la salle de bains. Cette liaison est effectuée avec un fil de terre (vert et jaune). Elle relie entre eux les différents éléments conducteurs et masses métalliques accessibles dans la pièce (baignoire, siphon, tuyaux...). Pour ensuite les connecter à la prise de terre. Dans un immeuble dépourvu d'installation à la terre, cette liaison est également obligatoire dans la cuisine.

Norme électrique : les autres obligations

Comment le courant est-il distribué ? Quelles sont les obligations en matière d'installations électriques ? La norme électrique précise tous ces points. Les disjoncteurs différentiels doivent être en rapport avec la nature des circuits protégés. La puissance ne sera pas la même pour un circuit d'éclairage ou pour un circuit alimentant les prises de la cuisine. Tous les circuits aujourd'hui doivent avoir un conducteur à la terre. Les prises de courant doivent bénéficier d'obturateurs d'alvéoles. Elles doivent recevoir un courant de 10/16A.

Couleur du fil électrique

Les normes électriques fixent des couleurs pour chaque type de fil électrique :

  • vert et jaune : terre ;
  • bleu : neutre ;
  • rouge (ou noir, marron) : phase ;
  • orange : liaison entre interrupteurs va et vient.


Le diamètre du fil électrique d'alimentation doit aussi répondre à la norme électricité :

  • éclairage : 1,5 mm2 ;
  • prises standard : 2,5 mm2 ;
  • prises triphasé et gros électroménager (four, plaques de cuisson) : 6 mm2.


Tout fil électrique encastré doit être protégé par des gaines ICTA.

Cet article a recueilli 7 avis. 100% des utilisateurs ont trouvé cet article "pratique".