Advertisement
 

Blouson de moto : bien choisir sa veste

Par : Philippe Colin - Dernière modification : 5 avril 2013 - fiche pratique
A+ A- |
  • Imprimer cet article
  • |
  • Envoyer à un ami

Pour compléter votre lecture :

  • Tous nos articles sur les équipements de moto
choix blouson moto

Choisir son blouson de moto

Le blouson de moto est une seconde peau. Véritable carapace, il a deux principales fonctions : protéger le motard des brulures et blessures en cas de chute et assurer un rempart contre le froid et la pluie. En cuir ou en textile, le blouson de moto est un indispensable dans la panoplie du motard.


Une seconde peau renforcée

Le blouson de moto est spécialement fabriqué pour apporter au motard la plus grande protection possible en cas de chute. Comme une seconde peau, il s'intercale entre l'asphalte et l'épiderme pour amortir les chocs, limiter les effets de cisaillements et "encaisser" les échauffements provoqués lors d'une glissade.

Le minimum que l'on demande à un blouson de moto est de protéger le corps du motard de l'abrasion ! En cuir épais ou en matière textile, le blouson de moto est généralement pourvu de multiples renforts aux endroits du corps les plus exposés, autrement dit les coudes et les épaules.

Selon les modèles, le blouson peut être équipé ou non de série d'un renfort au dos, la fameuse dorsale, un élément primordial pour limiter les chocs sur la colonne vertébrale. Sachant qu'un blouson cuir coûte en moyenne 400 € et un blouson textile 200 €, les fabricants proposent généralement des versions de blousons évolutives. Ces blousons de moto de qualité intermédiaire disposent notamment de pochettes spécifiques où l'on peut glisser après coup des protections amovibles. Ce système de kits de protections amovibles homologué CEE permet d'étaler les dépenses dans le temps.

Si le blouson choisi n'est pas évolutif, il est important de veiller à ce que le modèle choisi présente une doublure fine où l'on pourra clipser un renfort souple après coup. En règle générale, même les blousons premiers prix disposent de série de protections minimales tout à fait acceptables en termes de sécurité. Les prix varient principalement en fonction de la matière utilisée pour la fabrication, le niveau de finition des coutures et de la qualité des protections.

A noter : Au moment de l'achat, il est important d'essayer le blouson choisi dans des conditions simulant la réalité de la conduite à moto. Si en position debout le blouson est impeccable, la position penchée le fait automatiquement remonté... au point de découvrir le dos !
Attention donc !

Etanche, coupe-vent et respirant

Outre les critères de protection, le blouson de moto doit répondre à plusieurs impératifs. Il doit ainsi être le plus étanche possible pour mieux protéger le motard de la pluie et du vent. La plus grande attention doit être portée sur la qualité de la doublure. Trop épaisse ou trop étanche, elle sera difficile à supporter par beau temps.

Pour un juste compromis, il est préférable d'opter pour une doublure fine de type nid d'abeille ou pas de doublure du tout (finition brute), quitte à rajouter un pull épais en dessous du blouson par grand froid. L'idéal est bien sûr d'opter pour une doublure respirante de type GoreTex qui est spécialement étudiée pour limiter la transpiration et ses effets indésirables de macération. Le nec plus ultra reste la doublure amovible que l'on peut enlever ou remettre selon les conditions météo et que l'on peut facilement passer en machine.

Cuir ou textile ?

Si le cuir reste la matière favorite de bon nombre de motards, les modèles textiles moins chers offrent un bon compromis pour les budgets serrés.

Au positif, le blouson de moto en cuir offre la meilleure protection possible du fait de son épaisseur et de ses qualités naturelles de résistance à l'abrasion. Le cuir est également une matière « vivante » ce qui implique qu'elle laisse passer l'air. Les effets de la transpiration excessive sont ainsi naturellement gommés (fonction thermo régulateur).

Au négatif, le blouson de moto en cuir est souvent lourd et raide. Cette rigidité de la matière peut parfois être gérante au quotidien. La plupart des modèles commercialisés présentent des cols bas ce qui implique une prise d'air mais aussi un manque de protection du cou.

Autre point négatif, le cuir est loin d'être étanche ! Il doit de plus être entretenu régulièrement. Son prix varie de 350 € à plus de 800 € pour les modèles haut de gamme. Les modèles textiles eux brillent par leur légèreté. Naturellement plus étanche qu'un cuir, le blouson textile est souvent plus chaud surtout lorsqu'il est couplé à une doublure amovible. La matière moins rigide est bien plus agréable à porter que le cuir mais en contrepartie, le textile est moins protecteur en cas de chute. Souvent muni de grandes poches, le blouson textile est globalement plus facile à vivre et à entretenir que celui en cuir.

Au négatif, le blouson textile est incompatible avec la piste où seuls les équipements tout cuir sont acceptés ! Son prix varie entre 75 € et plus de 350 € pour les modèles haut de gamme.


  • En cuir ou en textile, le blouson de moto doit autant que possible être équipé de zip d'aération étanche pour permettre au motard par forte chaleur d'évacuer la transpiration.

  • Pour les gabarits atypiques, le blouson de moto peut être avantageusement remplacé par une veste de moto textile descendant plus bas sur les reins.

  • La qualité de finition du blouson est importante aussi pour la sécurité. Aux simples coutures il est préférable de choisir des doubles coutures voire des coutures invisibles qui ne seront pas exposées aux frottements en cas de chute.


 



N'hésitez pas à consulter notre fiche pratique : "bien choisir son antivol moto".


 

Qui sommes nous ?

La mission de Pratique.fr : vous offrir un très large choix de fiches pratiques et d'articles destinés à répondre aux questions que vous pouvez vous poser dans votre vie quotidienne.

En savoir plus

Accès au contenu

En savoir plus sur pratique.fr